Burkina Faso: MPP - Un nouveau siège, de nouvelles ambitions

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a inauguré son nouveau siège national, sis au quartier Petit Paris, dans le secteur n°5 de Ouagadougou, le samedi 20 avril 2019.

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) ne cesse de développer des stratégies dans la perspective des échéances électorales de 2020. Après le renouvellement des structures du parti, il s'est doté d'un nouveau siège national, au quartier Petit Paris sis dans le secteur n°5 de Ouagadougou. L'inauguration de ce nouveau «laboratoire», un bâtiment de type R+1 de 18 bureaux entièrement équipés, a eu lieu, le samedi 20 avril 2019. Elle a mobilisé des dizaines de militants de divers secteurs et arrondissements de la capitale burkinabè.

Le président par intérim du MPP, Simon Compaoré, a rappelé aux militants que ce nouveau local est la marque de la grandeur de leur parti. Car, il leur permettra d'échanger, de communiquer, de confronter leurs idées et de marcher résolument vers les objectifs qu'ils se sont fixés. C'est la preuve, a-t-il dit, que le MPP est en marche et que les lignes vont sérieusement bouger dans les jours et mois à venir.

«Nous sommes en train de bâtir avec méthode, assurance et détermination, un MPP du futur. Notre parti doit continuer à fédérer tous ceux qui pensent, partagent et qui s'engagent à mettre le pays sur la rampe du développement à travers des actions militantes fortes pour la concrétisation du référentiel PNDES et la mise en œuvre du programme quinquennal du président du Faso», a clamé le président par intérim du MPP.

Il a ajouté : «Notre intention est claire. C'est d'aller à la conquête du pouvoir en 2020 en ordre serré, dans la discipline, pour donner la victoire et une majorité parlementaire confortable au président du Faso pour la mise en œuvre de son

programme afin que tous les Burkinabè bénéficient des fruits de la croissance». Pour y parvenir, M. Compaoré a invité tous les responsables des structures du parti à la mobilisation générale et à déposer auprès de la direction politique nationale leurs programmes d'activités. «Nous devons être plus combatifs. Car, l'heure de la redevabilité avec notre peuple qui nous a donné sa confiance est proche», a-t-il rappelé.

Le MPP, c'est 55 députés, 11 208 conseillers municipaux, 300 maires, 13 présidents de conseils régionaux, a-t-il soutenu. Donc, pour lui, il se positionne comme la première force politique du pays, implantée partout au Burkina Faso et à l'étranger.

Depuis sa création a indiqué, le secrétaire général du parti, Lassané Savadogo, le parti s'est engagé pour le renforcement de ses structures et la formation de ses militants. Le renouvellement des structures du Kadiogo est achevé, a confié le secrétaire général de la section provinciale du Kadiogo, Aimé Zongo. Celui-ci s'est engagé à faire du parti, celui de la discipline et de l'engagement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.