22 Avril 2019

Congo-Kinshasa: Se repentir

« La justice élève une nation ». La République démocratique du Congo a fonctionné en transgression de cette vérité biblique et universelle durant au moins les 18 ans de règne du régime Kabila. Pendant ces deux dernières décennies, la justice était instrumentalisée, à l'ordre des hommes les plus forts du régime.

Les conséquences de cette justice aux ordres des puissants ont été gravissimes pour la nation : des innocents envoyés en prison, l'impunité consacrée pour les plus puissants pourtant coupables des détournements des deniers publics, de pillage des ressources du patrimoine commun congolais ou de corruption, et surtout le blocage de toute une nation.

Si la République démocratique du Congo pointe aujourd'hui au bas de tous les palmarès économique et de développement, c'est principalement à cause de l'absence d'une justice équitable au service de l'intérêt supérieur de la nation.

Cependant, il n'est jamais tard pour se repentir. C'est le cas de la Cour de cassation qui a acquitté le vendredi dernier Moïse Katumbi dans le dossier soit disant de spoliation d'un immeuble. L'ancien gouverneur du Katanga a été totalement blanchi alors qu'il a été condamné en première instance dans ce dossier qui sentait à mille lieux être commandité par les hommes du régime sortant.

Il a suffit le changement au sommet de l'Etat pour que les mêmes juges qui, hier étaient instrumentalisés, puissent dire le droit. Cet acquittement démontre à quel point la justice congolaise était instrumentalisée pour régler de compte notamment aux adversaires politiques. C'est le cas de ce dossier Stoupis.

Il était temps de laver cet opprobre que portait les cours et tribunaux aux yeux des Congolais et de la communauté internationale. Dès lors, la justice congolaise ne doit pas s'arrêter en si bon chemin. La meilleure manière de se repentir est désormais de travailler résolument au service du peuple en rendant la justice équitablement. Il n'est que de cette façon que les juges congolais peuvent se racheter devant la nation et par ricochet ouvrir la voie au développement de la République démocratique du Congo.

Congo-Kinshasa

Inquiétude au sujet de contrats attribués à l'homme d'affaires Jammal Samih

En République démocratique du Congo (RDC), le président Felix Tshisekedi a visité plusieurs… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.