Maroc: Mobilité des stagiaires du bac pro - Un bel exemple de partenariat entre les deux rives de la Méditerranée

Du 1er au 26 avril 2019, quatre élèves du bac pro filière arts culinaires du lycée Imam Malik à Al Hoceima et deux autres bac pro restauration du lycée Abderrahim Bouabid à M'diq, effectuent un stage en milieu professionnel en France, et plus exactement dans des structures hôtelières à Marseille et Sisteron. Un très beau programme attend les jeunes Marocains, qui vont pouvoir durant leur séjour découvrir, non seulement les deux lycées hôteliers d'accueil et les lieux de stage, mais aussi les villes de Marseille et de Sisteron et de leurs environs.

Il s'agit, en effet, d'un programme d'échange effectif depuis 2017/2018, grâce à une convention de partenariat liant la région académique Provence-Alpes-Côte d'Azur constituée des deux académies d'Aix Marseille et de Nice, l'Académie régionale de l'éducation et de la formation Tanger-Tétouan-Al Hoceima et l'OFPPT région Nord-ouest. Cet accord de partenariat interacadémique a pour objectif de favoriser et permettre la mobilité d'élèves, dans les pays respectifs partenaires, pendant leur formation, soit à l'occasion des périodes de formation en milieu professionnel (PFMP), soit à l'occasion de séjours en immersion au sein des lycées partenaires. Ces périodes de mobilité donnent lieu à une valorisation et une reconnaissance des acquis des apprentissages professionnels dans une démarche de certification.

L'AREF/TTH et l'OFPPT/RNO (côté marocain) en partenariat avec les deux académies d'Aix Marseille et de Nice (côté français), ont mis en place un système de confiance mutuelle qui a permis une première expérimentation de cette mobilité reconnue. Ainsi, 10 élèves français du bac pro ont déjà effectué leur stage en entreprise au Maroc, ont été évalués par des enseignants marocains, leurs notes reconnues et intégrées dans le relevé de note pour l'obtention du bac professionnel. Parallèlement, durant l'année 2018, 6 stagiaires du bac pro marocains relevant de l'AREF Tanger Tétouan-Al Hoceima, ont bénéficié de cette mobilité, en intégrant des structures hôtelières en France et ont été évalués, à leur tour, par des enseignants français et leurs notes reconnues au Maroc.

Les résultats attendus, à court terme, de cette expérimentation seront, d'une part, la mise en place d'une méthodologie permettant de préparer et de réaliser une mobilité reconnue des élèves, en définissant les actions à réaliser avant pendant et après la mobilité, les parties prenantes responsables de ces actions, le timing de réalisation et les documents utiles, tels que le référentiel des compétences professionnelles communes ciblées par la mobilité, les accords de formation entre les établissements partenaires, les conventions de stage formalisant le déroulement des périodes de formation et les grilles d'évaluation des stagiaires.

D'autre part, l'élargissement de l'expérimentation à d'autres filières du bac pro comme la logistique et la maintenance industrielle, sachant que des contacts entre des établissements français et marocains sont déjà établis.

* Chargé du programme de mobilité des élèves du bac pro

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.