Algérie: Le trafic aérien progresse de 5% en France, la destination Algérie en repli

Paris — Le trafic aérien en France a progressé de 5% au premier trimestre 2019 (5,5% en mars), a indiqué lundi la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) qui relève un repli de la destination Algérie.

Les statistiques de la DGAC montrent également que le trafic international demeure favorablement orienté en mars 2019 (+5,3%), à la différence des mois des mois précédents, avec une note très positive pour l'Afrique.

En effet, la croissance la plus intense ne provient plus d'Amérique (+7,0%) mais d'Afrique avec +8,8%. Le trafic aérien vers l'Europe a progressé de +4,5% et celui avec l'Asie de +3,6%.

La DGAC indique que parmi les destinations les "plus dynamiques" restent le Brésil avec +30,6%, la Tunisie (+16,7%) et le Maroc (+12,3%).

De façon générale, au premier trimestre, a ajouté la même source, le trafic international croît en cumul annuel de +5,1% avec des pointes à +8,7% vers l'Amérique et +7,2% vers l'Afrique, soulignant que parmi les principales destinations, seule l'Algérie présente des chiffres en repli (-3,7%), pourtant l'Algérie possède la plus grande surface aéroportuaire d'Afrique.

La nouvelle aérogare, qui sera inaugurée prochainement, devra en principe aider, selon des spécialistes, à désengorger la plateforme avec une capacité de dix millions de passagers par an, qui estiment que l'Algérie doit s'ouvrir davantage aux compagnies low-cost qui ne représenterait que 7% du trafic des passagers (40 % au Maroc).

A propos des compagnies aériennes, les statistiques de la DGAC notent un différentiel de croissance négatif en défaveur du pavillon français avec +4,8% contre +6,0% pour les opérateurs étrangers.

A l'international, la compétition demeure relativement serrée entre les transporteurs français et leurs concurrents (écart de -0,6 point), mais le marché intérieur, précise la DGAC, accuse un déficit du transporté aérien français (-7,5 points).

En ce qui concerne les aéroports, celui de Charles-de-Gaulle (Paris) enregistre +7,1%, soit une progression sur le trimestre de +5,7%, alors que celui d'Orly n'a enregistré que +1,0% en mars et +0,6% sur le trimestre, relevant que c'est en région que les progressions est la plus spectaculaire. Une croissance à deux chiffres a été enregistré à Nantes comme à Lyon, Bâle-Mulhouse, Bordeaux et Beauvais.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.