Afrique du Nord: L'Égypte accueille un sommet sur le Soudan et la Libye

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi (centre), le chef des Services de renseignement égyptien Abbas Kamel (Droite) et le général libyen Khalifa Haftar (gauche), au palais présidentiel, au Caire, le 14 avril 2019.

L'Égypte accueille ce mardi 23 avril deux sommets africains en urgence portant sur la situation au Soudan et la Libye. Le président Abdel Fattah al-Sissi dirigera ces deux réunions en sa qualité de président en exercice de l'Union africaine.

Le premier sommet portera sur la situation au Soudan où la contestation populaire se poursuit malgré la destitution du président Omar el-Béchir par l'armée. Une armée dont le nouveau chef, le général Abdel Fattah Abdelrahman Burhan, dirige le Conseil militaire de transition. Plusieurs pays arabes, dont l'Égypte, lui ont apporté leur soutien implicite. Toutefois les manifestants toujours mobilisés réclament un gouvernement civil.

Le second sommet portera sur la situation en Libye où le chef de l'Armée nationale libyenne, le maréchal Khalifa Haftar, a lancé depuis trois semaines une vaste offensive contre Tripoli tenue par le gouvernement d'union nationale, soutenu par la communauté internationale.

Le maréchal Haftar a reçu le soutien implicite de l'Égypte et de l'Arabie saoudite, tandis que Tripoli est soutenue par le Qatar et la Turquie. Malgré les centaines de morts, les appels à une trêve n'ont toujours pas abouti et le Conseil de sécurité de l'ONU est divisé sur l'adoption d'une résolution.

Les sommets réuniront les présidents d'Afrique du Sud, du Tchad, de la République démocratique du Congo, du Rwanda, de Djibouti et de Somalie, ainsi que de hauts responsables éthiopiens, sud-soudanais et le président de la commission de l'UA.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.