Congo-Kinshasa: Programme d'urgence des 100 jours - Moanda-Boma-Matadi à l'agenda du Chef de l'Etat

22 Avril 2019

En dépit de son agenda diplomatique fort chargé, qui l'oblige à être très souvent absent du pays depuis sa prise de fonctions, et des urgences internes imprévues, telles que les pics d'insécurité au Haut Katanga et au Nord-Kivu, la confusion entre services à la frontière de Kasumbalesa, et le naufrage d'un bateau sur le lac Kivu, le Chef de l'Etat, Félix Antoine Tshisekedi, maintient le cap sur son programme d'urgence de 100 jours.

Lancé le 2 mars 2019, avec en toile de fond les infrastructures, sa réalisation requiert sa présence sur plusieurs fronts.

Tel était le cas le week-end dernier, avec son déplacement à Boma, au Kongo Central, le vendredi 19 avril. Au chef-lieu du district du Bas-fleuve, il a procédé au coup d'envoi à la fois des travaux d'asphaltage de la route Boma-Moanda, sur plus d'une centaine de kilomètres, et de réhabilitation de l'axe Moanda-Matadi, long d'environ 130 kilomètres. Le bitumage de la voie Boma-Moanda est simplement historique car c'est la première fois, dans l'histoire du pays, que les automobilistes vont rompre avec la terre battue, qui se transforme en boue en saison de pluie et en sable en saison sèche.

A en croire le ministre des Infrastructures, Thomas Luhaka, qui a donné les spécificités techniques de cette voie, elle devrait être assortie de plusieurs ponts modernes, pour un coup de près 75 millions de dollars américains, soit une moyenne de 750.000 Usd le kilomètre au lieu d'un million traditionnellement dépensé.

La présence du Chef de l'Etat à Boma s'est voulue la réponse de sa promesse de campagne de revenir les autochtones remercier pour les suffrages lui accordés et d'engager la province du Kongo Central dans la voie du développement, notamment par l'accélération des mouvements des biens et des personnes entre Kinshasa et les zones agricoles de Boma, Moanda, Tshela, Lukula. Félix Antoine Tshisekedi a reconnu, dans une brève adresse aux populations de Boma, que le Kongo Central représentait un important grenier de Kinshasa et que pour lui permettre de remplir correctement sa mission d'approvisionnement de la capitale en produits agricoles, il y avait lieu de réhabiliter la route Boma-Matadi et de moderniser celle reliant Boma à Moanda, sur la côte Atlantique. Le Chef de l'Etat, qui s'est refusé à tenir un long meeting, a promis de revenir à Boma dans les semaines à venir pour donner d'amples détails sur d'autres projets de développement en veilleuse dans son agenda de travail. Kimp

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.