Sénégal: Kaolack / Célébration de Pâques - Mgr Martin Boucar Tine dénonce l'insécurité

Suite à la messe marquant les solennités de la fête de Pâques, l'évêque de Kaolack, après avoir souhaité de bonnes fêtes de Pâques au peuple sénégalais et ses hôtes, a aussi appelé les gardiens du temple de notre pays à veiller scrupuleusement sur la sécurité des citoyens.

Justifiant ainsi son appel, Monseigneur Martin Boucar Tine a ainsi rappelé: «Dieu ! Il n'aime pas seulement les Chrétiens, mais il nous aime nous tous. Il est notre Père à nous tous. L'Amour qu'Il nous montre en Jésus, Il le montre à tout être vivant. Et je profite de l'occasion pour souhaiter une bonne fête de Pâques à tout un chacun», a expliqué l'Evêque de Kaolack quelques instants après la messe de la nuit de samedi au dimanche. Pour le chef de l'église catholique de Kaolack, «même ceux qui n'ont pas la même foi que nous, nous sommes tous invités à vivre en enfants de Dieu, libres. Mais la liberté, c'est de pouvoir faire du bien devant Dieu.

Et, comme je l'ai dit tout à l'heure à la fin de la messe, j'en appelle encore une fois, devant Dieu, à la conscience de tout un chacun. Si Dieu nous veut en tant que ses enfants, nous avons aussi le devoir de vivre en tant que tel, c'est-à-dire en tant qu'enfants de Dieu, dans le respect et la paix. Je veux, à cet effet, attirer surtout l'attention de ceux qui mettent des difficultés à d'autres gens paisibles et j'en appelle encore une fois à ceux qui sont chargés de la sécurité des personnes et des biens. Il y a des personnes paisibles, des personnes qui cherchent à vivre de leur travail.

Et l'on parle souvent d'un Sénégal Emergent. Ces personnes-là cherchent à vivre un Sénégal émergent, mais il y a d'autres personnes qui sont là et qui cherchent à leur mettre les bâtons dans les roues: les agresseurs par exemple ou les personnes qui visitent les gens dans la nuit pour les agresser. Et j'en appelle à ceux tiennent la charge de veiller sur la sécurité des gens à redoubler d'efforts. Certes, nous savons que vous faites beaucoup dans ce domaine, mais nous aussi avons constaté que beaucoup de gens sont victimes d'agression ces derniers temps. Des actes qui ne font ni la fierté de Kaolack ni celle du pays. Et nous tenons à rappeler que Pâques est une fête de la paix, de joie. Et à nous tous joyeuses Pâques et que tout le monde puisse vivre dans la joie et dans la paix».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.