Cameroun: Redevance postale - Les opérateurs ont deux mois pour payer

Le Minpostel a lancé jeudi dernier l'opération spéciale de recouvrement des droits d'entrée des opérateurs privés de messagerie.

Depuis sa libéralisation, le secteur de messagerie s'agrandit chaque jour avec l'entrée de nouveaux opérateurs privés, dont les activités se développent en marge de la légalité. Toute chose qui engendre le nonpaiement de droits d'exploitation du réseau postal à l'Etat conformément à la réglementation en vigueur et partant, une véritable anarchie dans le secteur. C'est pour palier cette situation que le ministère des Postes et des Télécommunications a lancé jeudi dernier l'opération de recouvrement des créances de la redevance postale.

C'était au cours d'une cérémonie présidée par le ministre Minette Libom Li Likeng, en présence des autorités administratives et du directeur général de la Campost. En effet, les statistiques auprès de la direction de la régulation et du contrôle des activités postales font état de plus de 230 opérateurs privés postaux recensés et exerçant dans l'illégalité.

Selon le directeur de la régulation et du contrôle des activités postales, aucun d'eux ne dispose d'une autorisation d'installation et d'exploitation du réseau postal. Pourtant la loi du 29 décembre 2006 régissant l'activité postale impose une autorisation d'installation et d'obligation qui elle, implique le paiement des droits d'entrée.

D'après le Minpostel, l'opération va se dérouler en deux étapes à savoir la phase de lancement et celle de recouvrement. Lors du lancement, Minette Libom Li Likeng a indiqué la nécessité pour les acteurs de s'acquitter de leur dette pour un fonctionnement harmonieux de la poste. D'ores et déjà, elle a sifflé la fin de la tolérance administrative qui a longtemps régné dans le secteur.

Face aux plaintes émises séance tenante par les opérateurs, elle a prescrit un retrait de l'activité pour éviter toute perte d'investissement. La deuxième phase consacrée au recouvrement des droits d'entrée auprès des opérateurs sera enclenchée au terme de la période accordée aux opérateurs pour se conformer à la réglementation en vigueur, soit un délai de 60 jours.

« Le lancement officiel de l'opération de recouvrement des créances de la redevance postale rentre dans le cadre de la régulation du secteur postal et consacre l'engagement de l'Etat à en faire un outil majeur d'inclusion financière et numérique, au service de l'émergence », a déclaré le Minpostel.

La cérémonie de jeudi dernier marque la première étape du projet qui concerne les responsables des opérateurs postaux privés de la messagerie des régions du Centre, du Sud et de l'Est. La campane de recouvrement des droits de taxes va par la suite se déployer à Bafoussam, Douala et Ngaoundéré.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.