Algérie: Le parti TAJ annonce sa non participation à la rencontre de concertation

Alger — Le parti Tajamoue Amel El-Jazair (TAJ) a annoncé, dimanche à Alger, sa non participation à la rencontre de concertation prévue, lundi, dans le cadre des préparatifs de la prochaine élection présidentielle.

"Dans le contexte des derniers développements survenant dans le pays et en réponse à l'invitation adressée au parti (TAJ) par la présidence de la République concernant la prochaine rencontre de concertation, le Bureau politique a tenu une réunion d'urgence sous la présidence d'Ammar Ghoul, laquelle a débouché sur la nécessité de se rallier autour de l'institution militaire, d'appuyer ses efforts à l'effet de consolider la sécurité et la stabilité et de l'accompagner pour protéger et concrétiser les ambitions et aspirations du peuple algérien et de faire face aux dangers qui guettent le pays", a indiqué le communiqué de TAJ.

L'accent a été mis également, lors de cette réunion, sur l'impératif recherche d'espaces, propositions et alternatives qui aboutissent à un consensus national autour des mécanismes de gestion de la période de transition dans des conditions sereines et efficientes, ajoute le communiqué, précisant qu'un appel a été lancé, à cet égard, à toutes les parties et forces vives de la société en vue de contribuer à l'instauration d'un climat serein pour l'organisation de la prochaine élection.

Pour ce faire, le parti TAJ a suggéré la formation d'un gouvernement national élargi qui se chargera de gérer la période de transition et qui répondra aux ambitions du peuple algérien, ainsi que la formation d'une instance nationale indépendante pour l'organisation et la surveillance des élections tout en veillant à assoir un climat serein et des garanties transparentes pour l'organisation d'une élection présidentielle dans des délais raisonnables.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.