Congo-Kinshasa: Cacophonie au ministère des affaires foncières - l'OFIS appelle Emmanuel Ilunga au respect de la loi !

L'organisation des forces indépendantes de la société civile congolaise, OFIS, hausse le ton contre ce qu'elle qualifie de l'irrespect des lois, dans le chef de certains membres du gouvernement assumant l'intérim dans les ministères où leurs collègues ont dû démissionner, après leur élection à la Députation nationale. Elle met un accent particulier sur la situation qui prévaut au ministère des Affaires foncières où un arrêté du ministre intérimaire, Emmanuel Ilunga, fait jaser quant au fait qu'il mettrait à l'écart certains membres importants du cabinet Lumeya Dhu Maleghi. A en croire cette méga structure qui milite pour les valeurs sociales et l'intérêt supérieur de la nation, il n'est ni légal, ni acceptable qu'un ministre désigné pour assurer les affaires courantes puisse, contre toute attente, se mettre à déboulonner à tort des compatriotes qui, du reste, valent leur pesant d'or pour la continuité de l'Etat.

L'OFIS constate amèrement que plusieurs membres influents du cabinet Lumeya, en particulier, ont été remerciés en violation de la loi. Bon gré malgré l'instruction du Premier Ministre qui enjoignait le nouveau Ministre a.i des Affaires foncières et certains de ses collègues, à ne point nommer les nouveaux membres du cabinet, ça brule sans fin au sein de ce ministère. Cette méga structure que coiffe l'ancien Ministre de Mzee Laurent-Désiré Kabila, en l'occurrence, Jean-Marie Ntantu Mey, exhorte le Chef de l'Etat, Félix Antoine Tshisekedi, à s'impliquer personnellement pour remettre de l'ordre dans les ministères où la cacophonie a pris place. A l'occasion d'un entretien avec quelques professionnels des médias hier, à Lemba, ce Député honoraire s'est dit perplexe de constater le climat qui prévaut dans les institutions publiques notamment, entre la présidence de la République et la primature. L'OFIS invite, dans cette optique, le Président Tshisekedi à prendre en compte les responsabilités régaliennes relevant du Premier Ministre en fonction. Elle souhaite voir Bruno Tshibala travailler réellement en sa qualité de Chef de gouvernement congolais, jusqu'à l'installation du nouveau gouvernement.

Sonnette d'alarme

Force est d'indiquer qu'en sa qualité de Notable de la Société civile, Jean-Marie Ntantu Mey n'admet pas un seul instant que l'ancien ministre des affaires foncières, Lumeya Dhu Maleghi, soit diabolisé. Il estime qu'en tant que l'un des meilleurs ministres du gouvernement Tshibala, de surcroit leader du FCC très réclamé à Kikwit, celui-ci mérite bel et bien justice et respect.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.