22 Avril 2019

Congo-Kinshasa: NOGEC - Meeting de vérité confirmé pour ce samedi

Devant la presse le weekend dernier, Constant Mutamba Tungunga, président de la Nouvelle Génération pour l'Emergence du Congo (NOGEC), a confirmé la tenue, sans atermoiement, du meeting de vérité que son regroupement politique entend organiser ce samedi 27 avril 2019.

Déjà, l'autorité urbaine, en l'occurrence le gouvernorat de la ville de Kinshasa, a été saisie concernant cette manifestation publique qui aura lieu dans l'enceinte de la Foire Internationale de Kinshasa (FIKIN).

Pourquoi meeting de vérité ? Telle est la grande question qui était amplement expliquée au cours de la conférence de presse qu'a animée Constant Mutamba. Ce dernier qui a sous-tendu sa détermination d'éclaircir tous les points opaques ayant régenté l'après élections présidentielle et législatives du 30 décembre 2018. Qui a gagné la présidentielle ? Pourquoi la NOGEC n'a-t-elle pas atteint le seuil ? Corneille Nangaa et la CENI ont-ils organisé de bons scrutins ? Ce sont là une ébauche de multiples embranchements qui seront exploités, le samedi 27 avril, par celui qui est chaleureusement appelé « le Crocodile » par ses partisans.

En termes d'avant-gout, Constant Mutamba a livré à la presse qu'il profitera de cette occasion pour évaluer avec les militants, la participation de NOGEC aux scrutins de 2018. D'ores et déjà, le numéro Un de ce regroupement a dévoilé que certains cadres du Front Commun pour le Congo (FCC) lui auraient posé de peaux de bananes après qu'il soit "hissé en grandeur" par l'autorité morale de cette coalition, en la personne de Joseph Kabila. En revanche, il a sans ambages précisé que NOGEC ne compte nullement quitter le FCC. Pour lui, tout le complot contre son parti fait aussi office du jeu politique mais, au-delà de tout, lui et ses sympathisants demeurent loyaux et constants. « NOGEC n'entend pas un seul instant quitter le FCC. S'il y a des problèmes, nous allons le traiter en interne.

Parce que la politique nous recommande une certaine loyauté, de la constance. Ce qui est vrai, nous avons été victimes de complots qui ne manquent pas en politique. Le fait de nous avoir vus être hissés en grandeur par l'autorité morale ne pouvait arranger tout le monde », a déclaré Me Mutamba Tungunga. Aussi, celui-ci a-t-il reconnu par ailleurs que son regroupement a commis quelques erreurs de casting au niveau de l'alignement des candidats. « Certains candidats n'étaient pas à la hauteur des élections, que ce soit à la députation nationale ou provinciale. Mais, d'autres ont su faire de leur mieux», a-t-il soutenu.

Au-delà de tout, la NOGEC appelle tous ses militants et affidés de venir massivement participer audit meeting de vérité le samedi 27 avril prochain.

Congo-Kinshasa

La DGM lance une opération de contrôle des étrangers

Combien d'étrangers y-a-t-il en RDC ? Quelles sont leurs activités réelles ? Combien parmi eux sont… Plus »

Copyright © 2019 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.