Congo-Brazzaville: Enjeux électoraux - Le PCT - Talangaï alerte sa base sur la présidentielle de 2021

Après avoir entretenu, le 1er avril, ses militants des quartiers 61 et 62, le secrétariat permanant du comité du Parti congolais du travail (PCT) du sixième arrondissement a échangé, le week-end dernier, avec ceux des quartiers 63 Texaco et 66 Champs de tirs, autour de la gestion des organes internes et des enjeux de la prochaine présidentielle.

Comme lors de sa première descente, le secrétariat permanent du PCT de Talangaï, conduit par son président, Théophile Adoua, est allé se faire une idée réelle du bon fonctionnement du parti au niveau des sections et cellules.

Il s'est agi pour cette structure de se rassurer que ses organes internes tiennent régulièrement leurs réunions, enregistrent les adhésions au parti et que les membres et sympathisants payent leurs cotisations statutaires, comme arrêté par le secrétariat permanent national.

Au-delà de s'imprégner du bon fonctionnement de ses instances, l'objectif principal du Comité du PCT de Talangaï était de mieux redynamiser le parti, de bien le structurer afin de préparer et garantir la victoire à la grande échéance électorale qui pointe déjà à l'horizon.

« Nous sommes venus aussi dire à nos membres et sympathisants que dans moins de deux ans, nous irons à une grande échéance, l'élection présidentielle. Et qu'au niveau de Talangaï, son fief, le PCT doit se préparer et améliorer ses méthodes de travail pour que nous soyons rassurés qu'une fois de plus, la victoire sera de notre côté », a indiqué Théophile Adoua.

Le secrétariat permanent du PCT du sixième arrondissement a saisi l'occasion pour vulgariser quelques directives arrêtées par le parti, dont celle portant cotisation spéciale pour financer le prochain congrès qui devra se tenir d'ici à la fin de cette année.

Au terme du constat, les responsables de ce parti, locomotive de la majorité présidentielle, se sont dits satisfaits de la manière dont les instances du parti sont tenues.

« A Talangaï, notre parti est bien structuré. Il fonctionne avec quelques faiblesses, certes, mais mieux. Et nous sommes là pour faire en sorte qu'il fonctionne à merveille, afin de prouver à tous que Talangaï demeure le fief du Parti congolais du travail », a conclu Théophile Adoua.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.