Afrique du Nord: Le Maroc réitère son engagement en faveur d'Al Qods

La cause palestinienne, une question essentielle et centrale pour le Royaume

Le Maroc est résolument engagé, sous le leadership de S.M le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al Qods, dans tous les efforts visant le soutien d'Al Qods et la préservation de son cachet religieux, civilisationnel et historique, a assuré, dimanche au Caire, la secrétaire d'Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Mounia Boucetta.

La cause palestinienne constitue pour le Maroc une question essentielle et centrale, a-t-elle déclaré à la MAP, en marge de la réunion d'urgence des ministres arabes des Affaires étrangères consacrée à l'examen des derniers développements de la question palestinienne, relevant qu'elle a tenu à souligner, lors de cette réunion, l'intérêt permanent et indéfectible que le Souverain accorde au soutien d'Al Qods et de ses causes.

Le Royaume ne cesse d'appuyer les différentes initiatives arabes, régionales et internationales défendant les droits légitimes du peuple palestinien, a-t-elle souligné, mentionnant à cet égard l'Appel d'Al Qods, signé récemment à Rabat par S.M le Roi et le Pape François, qui a appelé à la préservation de la ville Sainte, comme lieu de rencontre et symbole de coexistence pacifique pour les fidèles des trois religions monothéistes.

Dans ce sens, la secrétaire d'Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a rappelé la décision de S.M le Roi de consacrer une subvention financière comme contribution du Royaume à la restauration et à l'aménagement de certains espaces à l'intérieur de la mosquée sainte Al Aqsa et de son environnement, dans le cadre de la sollicitude et de l'intérêt permanents qu'accorde le Souverain à Al Qods Acharif et à la préservation de ses monuments architecturaux et son patrimoine civilisationnel et spirituel.

Les ministres arabes des Affaires étrangères ont souligné, à l'issue de leur réunion d'urgence, l'engagement des Etats arabes à prendre toutes les mesures qui s'imposent pour la protection de la ville d'Al Qods Est, capitale de l'Etat de Palestine et pour la conservation de son identité arabe et son statut juridique et historique, dont ses lieux sacrés pour l'Islam et le christianisme, contre les politiques et pratiques israéliennes et contre toute décision reconnaissant Al Qods comme capitale de l'Etat sioniste, ou de nature à altérer son statut juridique institué par les résolutions de la légitimité internationale y afférentes.

Le communiqué final de cette réunion a également indiqué que la partie arabe n'acceptera aucun plan ou accord qui est en déphasage avec les références internationales pour la résolution de la question palestinienne, notamment l'initiative arabe de paix et le principe des territoires contre la paix.

Les Etats arabes se sont également engagés à appuyer le budget de l'Etat palestinien et à mettre à exécution la décision issue du sommet de Tunis pour la mise en oeuvre d'un filet de sécurité financière doté de 100 millions de dollars US chaque mois, en appui à la Palestine pour qu'elle puisse faire face aux pressions politiques et financières auxquelles elle était confrontées.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.