L'Afrique prête pour le Forum politique de haut niveau et le Sommet des ODD

18 Avril 2019

Marrakech, Maroc — Après trois jours d'intenses délibérations, la cinquième édition du Forum régional africain pour le développement durable (FRADD 5) s'est achevée dans la ville impériale historique qui a donné son nom au Maroc, Marrakech.

Également connue sous le nom de « Ville rouge », Marrakech, dotée d'un long et riche patrimoine de développement par l'intégration et le commerce depuis près de mille ans, a accueilli plus de 500 participants venus d'Afrique et d'ailleurs.

Lors de l'ouverture officielle du forum, Nezha El Ouafi, Secrétaire d'État marocaine chargée du développement durable, exhorte les délégués à adopter des résultats « qui contribueront à assurer la résilience du continent et à renforcer l'engagement potentiel de son capital humain, sa diversité culturelle et son savoir ancestral unique sur la durabilité ».

Son appel passionné est lancé alors que le Forum, qui a également entrepris un examen des solutions sur les progrès accomplis dans la réalisation de l'Agenda mondial 2030 et de l'Agenda2063, approuvait les messages clés et les recommandations politiques sur six cibles des Objectifs de développement durable (ODD).

Lors de l'élaboration des recommandations critiques, un processus de distillation des connaissances a filtré à travers les résultats et les délibérations de quelque 28 réunions de préparation et d'évènements parallèles, couplés à des groupes d'experts. Ces discussions qui ont été divisées en sous-thèmes couvraient six des 17 ODD, notamment l'éducation inclusive de qualité, la promotion du travail décent, la croissance économique globale, la réduction des inégalités, l'intensification du changement climatique, la paix, la justice et la mise en place d'institutions fortes et le renforcement des partenariats pour le développement durable.

« Autonomiser les populations et assurer l'inclusion et l'égalité » était le thème du FRADD de cette année, qui cherchait des approches locales et qui est aussi aligné à celui Forum politique de haut niveau de 2019.

On estime que pour réaliser les Objectifs de développement durable, l'Afrique aura besoin d'un financement d'un montant compris entre 614 et 613 milliards de dollars par an. Cette cible monumentale est l'une des cibles qui a retenu l'attention des experts lors de leurs délibérations sur des moyens plus intelligents, pratiques et efficaces de mobiliser des capitaux afin de faciliter la réalisation des Objectifs de développement qui garantiront que personne sur le continent ne soit laissé pour compte.

Les résultats du FRADD 5 seront désormais intégrés au Forum politique de haut niveau de 2019, prévu pour juillet 2019, à New York, et au premier Sommet sur les Objectifs de développement durable qui se tiendra en septembre.

Stimuler le secteur privé, intégrer les Agendas 2063 et 2030, transformer les économies rurales, adopter le règlement de l'Accord de Paris sur le changement climatique, moderniser l'agriculture, le pacte mondial sur la migration et la mobilisation intégrée des ressources nationales sont parmi les principaux messages convenus lors du FRADD 5.

« Le Forum régional a fourni une plate-forme d'apprentissage entre pairs, y compris de partage d'approches, d'expériences et d'enseignements tirés en vue de la réalisation des Objectifs de

développement durable », indique Giovanie Biha, Secrétaire exécutive adjointe de la Commission économique pour l'Afrique.

Publié par :

La Section des communications

Commission économique pour l'Afrique

BP 3001

Addis-Abeba (Éthiopie)

Tél. +251 11 551 5826

Adresse électronique : eca-info@un.org

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.