Angola: L'inspection de la Santé prohibe un réactif après un résultat douteux

Luanda — L'Inspection générale de la santé a mis son veto à l'utilisation du réactif « Aria » dans le dépistage du VIH, après les tests de vérification avec des résultats peu fiables.

Dans une interview publiée ce mardi (23) par le quotidien « Jornal de Angola », la directrice de l'Institut national de lutte contre le SIDA, Maria Lúcia Furtado, a révélé que le produit concerné ne faisait pas partie de l'algorithme autorisé et son inefficacité a été trouvée après des tests avec des résultats faux ou douteux.

Il a expliqué que cet algorithme est la liste des tests autorisés pour l'identification d'une maladie particulière.

Pour détecter le VIH, a-t-elle souligné, sont fait deux tests, l'un pour le dépistage et l'autre pour la confirmation, et les uniques tests approuvés pour faire le diagnostic en Angola sont « Détermine » et « Unigold ».

"Les tests étaient faussement positifs ou indéterminés. Sur les deux tests effectués, un a accusé positif et l'autre négatif", a-t-elle ajouté.

Selon la directrice de l'Institut national de lutte contre le sida, environ 310 000 personnes représentent le nombre estimé de personnes vivant avec le VIH en Angola. Sur ce nombre, 190 000 sont des femmes, dont beaucoup sont en gestation.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.