Angola: Le MINSA clarifie les raisons de l'appel à des volontaires

Luanda — Le ministère de la Santé (Minsa) a nié mardi avoir appelé les médecins qui ont échoué lors de l'appel d'offres lancé en décembre 2018 pour offrir un service volontaire dans les hôpitaux publics.

Dans un communiqué de presse, le département ministériel précise que l'appel au volontariat s'adresse uniquement aux médecins agréés et qu'ils s'attendent à s'intégrer dans les unités de santé.

L'appel de ces professionnels est dû au fait que le nombre de cas de paludisme et de maladies diarrhéiques augmente considérablement, en particulier chez les enfants de moins de 5 ans, et en raison de la forte pression exercée sur les centres de santé.

Il est prévu que les médecins travaillent sur une base volontaire, renforcent la connaissance et le maniement des maladies les plus courantes et fournissent des services dans les banques d'urgence où la pression est la plus forte.

Le service volontaire ne sera pas rémunéré et les médecins volontaires bénéficieront uniquement d'une indemnité de transport et de nourriture.

Lundi dernier, le Syndicat des médecins a mis en cause les raisons pour lesquelles la ministre de la Santé demanderait des médecins volontaires qui auraient échoué aux tests d'admission alors qu'elle ne les reconnaisse pas comme détenteurs de compétence technique.

Cependant, le Minsa réaffirme que cette accusation n'est pas fondée.

"Cela ne correspond donc pas à la véracité des informations mises en circulation, selon lesquelles des médecins non agréés dans le cadre d'appels d'offres publics ont été sollicités pour ce service volontaire" - lit-on dans la note du MINSA.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.