Algérie: Intensification du contrôle des entreprises chargées de la réalisation des structures touristiques

Alger — Le ministre du Tourisme et de l'artisanat, Abdelkader Benmessaoud a appelé, lundi à Alger, à la nécessaire intensification du contrôle des entreprises chargées de la réalisation des structures de tourisme et d'hôtellerie en vue de rattraper le retard accusé.

S'exprimant lors d'une rencontre nationale dédiée aux préparatifs de la saison estivale 2019 en présence des directeurs du Tourisme et de l'artisanat des différentes wilayas du pays, M. Benmessaoud a mis en avant le nécessaire suivi des réalisations touristiques en vue de réunir toutes les conditions permettant de hisser la qualité des prestations fournies aux touristes, notamment en ce qui a trait à l'hébergement, la restauration, les prestations en matière de culture et de divertissement, en général.

Le ministre a indiqué, à ce titre, que le nombre de structures hôtelières devant être mises en service lors de la prochaine saison estivale s'élevait à 83 nouveaux hôtels au niveau national, des structures, a-t-il dit, qui permettront d'assurer 12.000 nouveaux lits, mettant l'accent, à ce propos, sur l'amélioration des prestations et l'application de tarifs compétitifs.

Rappelant également dans ce cadre, les accords conclus avec les partenaires sociaux en 2018, lesquels ont donné des résultats positifs au profit des familles algériennes ayant bénéficié de vacances à des tarifs compétitifs, M. Benmessaoud a insisté sur l'impératif appui des activités culturelles, artistiques, ainsi que sur le renforcement de l'artisanat.

Le ministre a mis en relief, à cet égard, l'importance de consolider la promotion, d'appuyer 'investissement dans le tourisme, d'encourager le tourisme domestique, d'augmenter le nombre des plages autorisées à la

baignade et de permettre aux hôtels de tourisme disponibles à exploiter les plages situées dans leur entourage immédiat dans le cadre de la loi.

D'autre part, le ministre a appelé au soutien de l'action sectorielle pour mener à bien l'activité touristique, à travers la facilitation de l'accueil des citoyens parmi la communauté algérienne établie à l'étranger, ainsi que des touristes, au niveau des aéroports, ports, postes frontaliers.

Le ministre en charge du secteur a, par ailleurs, focalisé sur l'impératif consolidation du travail en vue de parvenir à la gestion et à l'exploitation professionnelles des plages, à travers une bonne formation et l'acquisition du savoir-faire et la réactivation des acquis en matière de promotion, d'information, de coordination et d'initiatives, au moyen de campagnes de nettoyage des plages et sites touristiques et la valorisation du patrimoine local.

Pour sa part, le Directeur général du groupe Hôtellerie, Tourisme et Thermalisme (HTT), Lazhar Bounafaa, a estimé l'enveloppe budgétaire affectée à l'investissement touristique au sein du Groupe, à 102 milliards de DA, avant d'appeler à la nécessité de réviser les taxes appliquées sur les activités touristiques et hôtelières qui s'élèvent à 25%, un taux, a-t-il ajouté, qui induit une hausse du coût des vacances.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.