Maroc: Tirer profit de la démocratie participative pour relever les défis du développement

Le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la Société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a souligné vendredi, à Ouarzazate, l'importance de permettre aux acteurs associatifs de tirer profit des mécanismes de la démocratie participative pour relever les défis du développement.

Intervenant à l'ouverture d'une session de formation dans le domaine de la démocratie participative au profit des associations organisées par le ministère durant trois jours, M. El Khalfi a mis en relief les avantages du renforcement de l'implication des jeunes, des femmes et des acteurs associatifs dans la dynamique de la démocratie participative que connaît le Maroc.

Dans ce cadre, il a relevé la nécessité d'appuyer le rôle des associations dans l'implication des jeunes et des femmes dans le processus de prise de décisions à travers la présentation de motions et de pétitions législatives et la participation active dans les instances de concertation publiques au niveau des collectivités territoriales.

Il a, par ailleurs, indiqué que le programme de cette session comporte des ateliers de formation, qui allient pratique et théorie, concernant notamment les domaines de la santé, l'enseignement et le désenclavement du monde rural dans le but de former une génération d'acteurs associatifs capable d'accompagner les mécanismes de la démocratie participative.

Il a, en outre, précisé que le projet de formation dans la démocratie participative permettra de faciliter l'adhésion des acteurs associatifs dans la dynamique à la lumière des nouveaux développements juridiques en la matière.

Mustapha El Khalfi a estimé que la société civile, qui est un levier essentiel pour l'élaboration du nouveau modèle de développement, peut développer ses capacités d'appropriation des mécanismes de démocratie participative à travers la formation théorique et pratique et les expériences cumulées par les acteurs associatifs.

Cette rencontre, qui connaît la participation d'acteurs associatifs de la région Draâ-Tafilalet, comporte des exposés portant notamment sur «Le cadre conceptuel de la démocratie participative aux niveaux national et local», «Le contexte historique et constitutionnel de la démocratie participative au Maroc», «Les mécanismes de la démocratie participative au niveau national» et «Les dispositions juridiques régissant le droit de présentation de pétitions aux autorités publiques».

Le programme de cette session comporte également des ateliers sur «Les techniques d'élaboration et de présentation des pétitions : étude d'un cas sur le choix du sujet et l'élaboration d'une pétition», «Les dispositions juridiques régissant le droit de présentation des pétitions dans le domaine législatif» et «Les techniques d'élaboration d'une pétition».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.