21 Avril 2019

Soudan: La rue renvoie l'armée dans les casernes

Photo: © Egyptian Presidency
Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi (centre), le chef des Services de renseignement égyptien Abbas Kamel (Droite) et le général libyen Khalifa Haftar (gauche), au palais présidentiel, au Caire, le 14 avril 2019.

Sous la pression de la rue, l'armée soudanaise annonce vouloir transmettre le pouvoir aux civils "dans l'intervalle d'une semaine". Environ 100 millions d'euros sont saisis au domicile du président déchu Omar el-Béchir.

Le transfert de pouvoir par les militaires aux civils est peut-être imminent au Soudan. Le Conseil militaire qui a pris le pouvoir après la démission du président Omar el-Béchir a annoncé ce dimanche (21.04.) qu'il était prêt à remettre le pouvoir à un gouvernement civil.

"D'ici la fin de la semaine", les revendications des manifestants auront une suite, a dit le général Abdel Fattah al-Burhan, l'officier qui préside le Conseil militaire au pouvoir, lors d'une interview très attendue à la télévision d'Etat.

Un comité civil pour remplacer les militaires

Ce dimanche (21.04.), les manifestations se sont poursuivies à Khartoum où des milliers de personnes s'étaient rassemblées devant le Quartier Général de l'armée, d'après l'AFP. Vendredi déjà, les meneurs de la contestation avaient averti qu'ils formaient un comité civil censé remplacer les militaires au pouvoir. Ce samedi, les deux parties, civile et militaire, s'étaient alors entendues sur une poursuite des discussions.

Mais ce dimanche, les manifestants ont indiqué qu'ils rompaient les négociations avec les militaires et promis une intensification de la contestation.

Des millions d'euros promis à Khartoum

C'est dans ce contexte que l'Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis ont annoncé trois milliards de dollars d'aide financière (environ 2,7 milliards d'euros) au Soudan. Selon l'agence de presse saoudienne, la banque centrale du Soudan recevra 500 millions de dollars en vue de maintenir la valeur de la monnaie soudanaise. 2,5 milliards de dollars supplémentaires seraient consacrés à la fourniture de médicaments et de carburants.

Aucune précision n'a été donnée sur la nature de ces décaissements, c'est-à-dire s'il est question d'un don ou d'un prêt. Toujours est-il que le Soudan participe à la campagne militaire menée par Riyad au Yemen contre les rebelles Huthi soutenus par l'Iran.

Cette annonce de décaissements a été faite alors que des perquisitions ont abouti à la découverte de 113 millions de dollars (environ 100 millions d'euros) en espèce au domicile du président déchu Omar el-Béchir selon des informations publiées par l'armée.

De la présidence à la prison

Après une trentaine d'années de pouvoir, le président du Soudan Omar el-Béchir a été destitué le 11 avril au terme de plusieurs mois de protestations visant son régime. Le désormais ex-président a été renvoyé dans une prison du Nord de Khartoum.

Le chef du Conseil militaire a indiqué qu'une délégation soudanaise voyagerait "cette semaine" aux Etats-Unis. Khartoum cherche a quitter une liste noire de pays établie par Washington, qui soutiendraient le terrorisme. Les Etats-Unis ont salué de récentes remises en liberté de prisonniers politiques et la levée de la mesure d'état d'urgence décrétée par les militaires.

Soudan

Malgré l'échec des discussions, les manifestants restent motivés

Les pourparlers entre militaires soudanais et leaders de la contestation se sont achevés dans la nuit de lundi… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.