23 Avril 2019

Ouganda: Le célèbre chanteur et opposant Bobi Wine entre les mailles de la police

Le chanteur-politicien a été interdit d'organiser un concert dans son club privé situé dans la capitale ougandaise. La police évoque des raisons de sécurité. Lors de ce concert devait se tenir une conférence de presse, la police s'y est opposée et a amené de force Bobi Wine à Magere.

Selon le porte-parole de la police, Patrick Onyango, Bobi Wine se rendait sur le lieu d'un concert interdit par les autorités. C'est la raison officielle de son interpellation.

Pour Me Amsterdam, un des avocats de Bobi, cette arrestation est purement politique. «Il n'y a pas d'explication logique. Comme chaque année à cette période, il avait une autorisation pour donner un concert. Pour diverses raisons, la police a décidé de lui retirer son autorisation. Ils l'ont ensuite violemment arrêté. Ils ont cassé la fenêtre de sa voiture. Ils l'ont attrapé... tout a été filmé ! Bobi Wine a finalement été relâché quelques heures plus tard. Actuellement, il se trouve avec sa famille, en résidence surveillée, avec des douzaines de policiers qui patrouillent autour de sa maison», explique la robe noire.

Avant d'ajouter que la situation politique de l'opposition ougandaise a toujours été très dangereuse. «Bobi Wine est beaucoup plus populaire que n'importe quelle autre figure du pays. Et sans aucun doute,avec ce qui se passe au Soudan et en Algérie, le Président Museveni doit être très inquiet».

Ouganda

Dix pays potentiellement à risque, selon la Coface

En dix ans, le nombre de conflits a doublé en Afrique. La Compagnie française d'assurance pour le commerce… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Confidentiel Afrique

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.