23 Avril 2019

Angola: Le gouverneur veut plus de rapports de vols de bétail

Ondjiva — Le gouverneur de Cunene, Vigilio Tyova, a défendu mardi à Ondjiva la nécessité de multiplier les dénonciations de la population en cas de vol de bétail, en mettant l'accent sur le bovin.

Le vol de bétail est un fléau qui touche les communautés locales et le bétail dans les zones rurales est un symbole de sang-froid et de richesse, a ajouté le gouvernant lors d'une conférence régionale sur "Les problèmes du vol de bétail et ses conséquences juridiques" , avec des participants en provenance des provinces de Huíla et de Namibe.

Il est nécessaire de mettre en place des mesures préventives pour lutter contre le vol de bétail, en particulier pendant cette période de transhumance, et à cette époque, la concentration des troupeaux de bovins est plus importante dans la recherche d'eau et de pâturages, a déclaré le gouverneur local.

Dans l'entre-temps, le procureur affecté au bureau anti-corruption du Bureau du Procureur Général de la République, Arlindo Júlio, a enquêté sur les raisons, les motivations et la vision de la pratique du vol de bétail dans les provinces de Cunene, Huíla et Namibe et Cuando Cubango, ainsi que leur inclusion dans le nouveau code pénal. Il a indiqué que, contrairement aux mesures précédemment appliquées, le nouveau Code pénal caractérise le crime de vol qualifié et de vol de bétail, assorti de peines allant de un à 12 ans de prison. Le nouveau Code pénal angolais, qui compte 400 articles, a finalement été approuvé par l'Assemblée nationale le 23 janvier de cette année et a porté la peine maximale d'emprisonnement de 24 à 25 ans, pouvant aller jusqu'à 35 ans en cas de cumul pénal. On y trouve des illicites comme le vol de bétail, la conduite sous l'effet de l'alcool et les cadres criminels de la criminalité technologique.

Angola

Le pays sur l'itinéraire de quatre trains touristiques entre 2020 et 2021

Le premier train touristique à destination de l'Angola n'est même pas arrivé depuis son… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.