Congo-Kinshasa: Linafoot/Ligue 1 - Réactions d'Ibenge et Kidiaba après le match V.Club et Mazembe

Au lendemain du résultat d'égalité entre les deux clubs, le patron du staff technique des Dauphins noirs, Florent Ibenge, et Robert Kidiaba, membre du staff technique des Corbeaux de Lubumbashi dirigé par Pamphile Mihayo Kazembe, ont livré leurs impressions sur cette rencontre.

Le score de zéro but partout entre l'AS V.Club et le TP Mazembe, le 21 avril, au Stade des martyrs, en match en retard de la 25e journée, est avantageux au club de Lubumbashi, qui reste pratiquement le seul prétendant au titre national.

Entraîneur de l'AS V.Club, Florent Ibenge est revenu sur cette rencontre à forte tension au cours de laquelle les agents de l'ordre sont intervenus pour stopper les violences des supporters de son équipe, pas du tout contents que l'arbitre de la partie ait fermé les yeux sur une main manifeste du défenseur ougandais, Ochaya, des Corbeaux de Lubumbashi.

« Nous sommes partagés entre la déception et la satisfaction. D'un côté, on entre sur le terrain pour gagner, quand il y a un match nul, il y a forcément de la déception. D'un autre côté, nous avons montré une image de V.Club bien différente de nos deux précédentes sorties. La saison se termine, il nous fallait casser cette image. Et nous disons bravo aux joueurs parce que ce n'est pas simple pour eux en ce moment. Nous avons vu deux belles équipes qui ont été solides et bien en place sur le plan tactique, ne laissant pas d'espace à l'une ou l'autre... Bravo au football congolais de posséder deux équipes qui ont ce niveau-là », a-t-il laissé entendre. Notons que V.Club a été privé de son buteur, Jean-Marc Makusu, indisponible en ce moment à cause d'une vilaine blessure, ainsi que du défenseur Yannick Bangala. Avec soixante-onze points glanés en vingt-neuf matchs, V.Club joue son dernier match du championnat, le 28 avril, face à son rival de toujours, le Daring Club Motema Pembe.

Pour sa part, l'ancien gardien de but international, Robert Kidiaba, l'un des entraîneurs adjoints du titulaire Pamphile Miyaho Kazembe, a un peu regretté qu'il n'y ait pas de but au cours de ce match. « Il n'y pas eu de spectacle parce qu'il n'y avait pas des buts tout simplement. Dans un match, pour qu'il y ait la fête, il faut qu'il y ait des buts. Nous nous sommes concentrés sur ce match dans tous nos briefings sans pour autant penser à notre demi-finale de Ligue des champions. Nous nous sommes créés beaucoup d'occasions, mais nous avons eu un souci au niveau de la concrétisation. Nous avons eu des problèmes avec nos milieux de terrain qui conservaient énormément des ballons au lieu de jouer à une touche. Nous ne sommes pas encore champions. Il nous reste cinq matchs et tout peut arriver dans le football, donc la concentration est de mise. La saison dernière, comparativement à V.Club, nous étions éliminés de la Ligue des champions et nous avons pris la deuxième place au championnat, c'est tout simplement de la chance que nous soyons à cette position cette saison », a-t-il indiqué.

Manager de Mazembe, Frédéric Kitengie s'est, pour sa part, indigné du nombre des fautes techniques au cours de ce classico, chargeant ainsi l'arbitrage. « Il est malheureux de chercher à influencer le résultat du derby. Il y a eu plusieurs fautes techniques dans ce match. La Linafoot prendra-t-elle des mesures qui s'imposent ? », s'est-il interrogé. Mazembe doit livrer cinq matchs pour boucler sa saison. Finaliste de la Ligue des champions face à Espérance sportive de Tunis, le club noir et blanc de Lubumbashi compte déjà soixante-huit points, virtuellement assuré du sacre national.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.