Congo-Kinshasa: Acofepe - Clôture de la 1ère édition de la campagne de collecte de dons des ouvrages

Mardi 23 avril 2019, à l'occasion de la journée mondiale du Livre et du droit d'auteur, l'Association Congolaise des Femmes Journalistes de la Presse Ecrite (ACOFEPE), a procédé à la clôture de la campagne de collecte de dons des ouvrages. Sous le thème "Lire pour rire, lire pour apprendre et pour se cultiver", la première édition de cette campagne lancée depuis le 30 janvier 2019 a eu pour objectif la revalorisation du désir et de la culture de la lecture.

Adressée aux étudiants, Professeurs, professionnels des médias ainsi qu'aux acteurs politiques du pays, cette activité a eu lieu à la Bibliothèque du Centre Wallonie Bruxelles de Kinshasa, à Gombe.

En effet, organisé sous la houlette de l'Acofepe, ce forum avait pour but de sensibiliser les uns et les autres sur l'esprit de la lecture, de communiquer essentiellement sur la journée mondiale du livre, souvent méconnue et inaperçue en RDC, particulièrement à Kinshasa. Mais, aussi, de permettre au grand public d'entrer en contact avec la réalité. C'est même la raison pour laquelle la Bibliothèque du Centre Wallonie Bruxelles a été indiquée comme point de chute, après la marche effectuée le long du Boulevard du 30 juin, pour les Journalistes, élèves et invités. Ceci, en vue de permettre aux personnes présentes d'établir le lien entre le Panel et la réalité. Et pour les élèves, de leur permettre de palper les livres pour ceux qui ne l'ont jamais fait et entrer en contact avec l'atmosphère de la bibliothèque.

D'après le Sénateur Didier Mumengi, l'un des panélistes du jour, les autorités de la République Démocratique du Congo, principalement les politiques, ont négligé la lecture alors que cela demeure l'élément moteur du développement du pays. "Pour que la RDC explose significativement, bannisse la pauvreté, la misère de la population, la médiocrité ainsi que la bassesse, il faudrait nécessairement redonner à la lecture sa place dans tous les niveaux", a-t-il indiqué.

« Lire pour rire, apprendre et se cultiver » démontre et traduit le fait que derrière la lecture, il y a des bienfondés ainsi que des avantages divers relatif au développement de la personne humaine.

Ainsi, parmi les avantages de la lecture évoqués, il y a notamment l'ouverture de l'esprit, la découverte des mots, les expressions et concepts nouveaux, le soulagement du stress, la détente, une pensée élevée etc...

l'activité de ce jour, a laissé entendre Mme Grâce Ngyke, Présidente de l'Acofepe, représente une séance inaugurale des éditions prochaines à laquelle elle convie les uns et les autres à prendre part la semaine sous la même ambiance.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.