Egypte: La nouvelle constitution du président Sissi acceptée par 88% des votants

Abdel Fatta Al Sissi président égyptien.

Comme prévu, le « oui » a largement remporté le référendum de remaniement de la constitution égyptienne, a annoncé mardi 23 avril l'Autorité nationale des élections. Le président Abdel Fattah al-Sissi pourra désormais rester au pouvoir jusqu'en 2030 et l'armée devient le garant du respect de la Constitution.

Plus de 26 millions d'Égyptiens, soit 88% des votants, ont dit « oui » au remaniement de la Constitution.

Le plus important pour le pouvoir est toutefois le taux de participation, 44% des 61 millions d'électeurs. Soit mieux que lors du vote de la Constitution de 2014 - avec un taux de 39% - et que celui de la Constitution de 2012 - avec 41% de participation.

La progression s'explique par la possibilité de voter hors de son siège électoral et par ce que l'on a officiellement appelé « un élan de générosité » de la part d'hommes d'affaires et de partis de la majorité : ces derniers ont distribué des denrées de première nécessité aux électeurs les plus pauvres.

Toutefois, là où le bât blesse, c'est avec le taux du « non » : 12%, soit six fois plus que lors du dernier référendum. Du jamais vu depuis l'arrivée au pouvoir du président Sissi.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.