23 Avril 2019

Burkina Faso: Abdoul Service à l'arrondissement 9 - Pluie de dons à la veille de Pâques

Une ambulance, 20 matelas et 20 lits d'hôpitaux, 8 tonnes de riz, un repas communautaire pour les malades, des enveloppes en faveur des femmes et des jeunes et un groupe électrogène à la mairie de l'arrondissement 9 : ce sont, entre autres, les dons faits par Abdoul Ouédraogo, P-DG d'Abdoul Services international, le samedi 20 avril 2019 audit arrondissement au cours d'une cérémonie à Kamboinsin. Une action qui lui a permis de faire une mise au point sur ses actions, qu'il entend d'ailleurs poursuivre.

Malgré la chaleur torride du 20 avril 2019, la mobilisation était de taille : des associations féminines présentes, des pancartes tenues ostensiblement, des dizaines de bonnets rouges, des jeunes et vieux sans oublier des enfants mobilisés. La dizaine de tentes dressées pour protéger l'assistance de l'astre du jour sont débordées.

L'objet d'une telle mobilisation des citoyens de l'arrondissement 9, dirigé par Albert Bamogo, se résume à un décor tant rêvé : une ambulance flambant neuve, 20 matelas et 20 lits d'hôpitaux ainsi que 8 tonnes de riz. L'arrivée du donateur, le P-DG d' « Abdoul Services international », Abdoul Ouédraogo, accompagné du maire de l'arrondissement bénéficiaire et de l'ancien maire de l'arrondissement 4 Zakaria Sawadogo, a créé l'euphorie du public, gonflé à bloc par des sonorités traditionnelles et modernes et qui a égrené les multiples bienfaits du natif de Kienfangué.

Naturellement, le morceau fétiche du duo Dez Altino et Floby sur l'opérateur économique, a été joué et rejoué comme une antienne. « Zaamè beogo Abdouli fo touma yida goma. » Ce qui veut dire en langue nationale mooré : « Ma gratitude à Abdoul, tes œuvres se passent de tout commentaire. »

La mise au point

Une ambiance de fête saluée par le Balm-naaba de Kamboinsin. Ces sont les cris du maître de cérémonie et les ovations nourries qui ont accompagné le P-DG d'Abdoul Services au micro. Son intervention, fort applaudie par le public, a pris les allures d'une mise au point adressée à ceux qui verraient d'un mauvais œil ses actions : « Nous ne pouvons pas tout laisser à nos autorités. Ce genre de geste est l'œuvre de Dieu et je ne fais que perpétuer l'héritage de la famille Ouédraogo à Kienfangué.

A mes vertes années, je voyais les gens venir en famille solliciter l'aide de mon père, dont la générosité est connue de tous. Il n'est plus de ce monde et je ne fais que ce qu'il a toujours fait. Je n'ai pas opté d'utiliser mon argent pour faire la belle vie. Si Dieu t'assigne une mission, tu ne peux t'en détourner. Je ne fais pas mes dons pour en tirer des dividendes politiques, je ne veux pas de poste quelconque.

C'est pourquoi j'en ai refusé à la Chambre de commerce. Toutes mes actions ne sont pas sous le feu des projecteurs. Chaque année, je fais partir au moins 50 personnes à La Mecque, mais c'est aujourd'hui que je le dis. On dit que je fais le malin avec l'argent des banques mais vous savez qu'elles ne prêtent qu'aux riches. J'en profite pour relever que je ne dois à aucune banque au Burkina.

Je voudrais que mes actions poussent d'autres personnes à en faire autant dans d'autres arrondissements ou d'autres localités ». Cette intervention a été suivie d'une série d'annonces de dons : 1 million pour les femmes, 500 000 F pour les jeunes, 500 000 F pour les chefs coutumiers présents, un bœuf et 500 000 F pour un repas communautaire au profit des malades à l'occasion de Pâques. Le médecin-chef du district sanitaire de Sigh-Noghin, Jacqueline B. Ouoba, a, au nom des 23 CSPS des arrondissements 3, 8 et 9 et de la commune de Pabré, qui compte 362 000 âmes, remercié le donateur pour ce geste qui participe à l'amélioration des prestations sanitaires. Elle a listé d'autres besoins que l'opérateur économique promet d'étudier pour d'éventuelles actions.

Burkina Faso

Dialogue politique national - Un petit pas vers la réconciliation nationale

Ils ont tenu dans les délais. Et, fait rarissime, sans que grand-chose, ou rien filtre de cette rencontre. Sans… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.