Sénégal: Touba - 700 filles âgées de neuf ans vaccinées contre le cancer du col de l'utérus

Touba — Quelque 700 filles de moins de neuf ans ont été vaccinées contre le cancer du col de l'utérus (HPV) dans le district sanitaire de Touba depuis le mois de mars, a révélé docteur Mbacké Sylla, adjoint au médecin-chef.

"23 sur les 28 postes de santé que compte le district sanitaire de Touba ont commencé leurs activités de vaccination par rapport au cancer du col de l'utérus. Près de 700 filles âgées de moins de 9 ans ont été vaccinées" depuis le mois de mars, date de lancement de la campagne de vaccination contre le col de l'utérus, a indiqué l'adjoint du médecin-chef du district sanitaire de Touba.

Docteur Sylla s'exprimait mardi lors d'une visite de presse dans la région de Diourbel, en prélude de la Semaine africaine de la vaccination (SAV) organisée par "Speak Up Africa", en collaboration avec le ministère de la Santé et de l'Action sociale à travers le Programme élargi de vaccination (PEV).

"Au niveau de Touba, on craignait la résistance à l'introduction de ce vaccin mais nous avons été agréablement surpris. Il y' a des postes de santé qui sont à un niveau de recrutement de jeunes filles très satisfaisant", a-t-il salué.

Il a indiqué que "le HPV (vaccin contre le cancer du col de l'utérus) est une nouvelle introduction et des orientations ont été reçues de la direction de la prévention".

Selon lui, "l'équipe cadre du district, les infirmiers-chefs de poste, les sages-femmes ont été formés pour pouvoir démarrer cette vaccination contre le cancer du col de l'utérus".

"Pour ce vaccin, nous allons davantage communiquer parce qu'actuellement la population a vraiment montré son adhésion. Dans les perspectives, nous allons impliquer le secteur de l'éduction aussi dans les écoles primaires, dans les daaras et dans les écoles franco-arabes pour avoir la cible entière", a-t-il expliqué.

S'exprimant sur la vaccination en général, il a précisé que "l'équipe du district est mobilisée par rapport à ce programme parce que le Programme Elargi de Vaccination est prioritaire. La vaccination se passe normalement".

"Nous avons bon espoir par rapport aux antigènes surtout par rapport aux nouvelles introductions comme le HPV (vaccin contre le cancer du col de l'utérus). Le PEV a de bons résultats surtout par rapport au recrutement des enfants. Tous les indicateurs sont atteints notamment la couverture à plus de 90 % dans l'ensemble du district", a-t-il notamment indiqué face aux journalistes venant d'une vingtaine d'organes du pays.

Cette visite de presse vise d'une part à renforcer les connaissances des médias sur le Programme élargi de vaccination et d'autre part de partager les défis liés à la vaccination dans le cadre de la semaine africaine de vaccination prévue du 24 au 30 avril.

Le Sénégal a mis en œuvre le PEV depuis 1979 et en 2018 ce programme couvrait 13 maladies à potentiel épidémique. Le vaccin contre le cancer du col de l'utérus (HPV, virus du papilloma Humain) a été introduit dans le PEV le 31 octobre 2018 et cible les filles âgées de neuf ans.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.