23 Avril 2019

Burkina Faso: On Murmure - Des assaillants vident deux camions-citernes

Kantigui a été informé de l'enlèvement de deux chauffeurs de camions-citernes et de leurs apprentis sur l'axe Gorgadji-Arbinda dans la région du Sahel, le samedi 20 avril 2019, par des individus armés non identifiés.

D'après des sources dignes de foi, les camions-citernes qui ont quitté Ouagadougou pour Arbinda, ont été contraints de changer de direction après Gorgadji, par des assaillants.

Selon des sources locales, les deux camions-citernes auraient été d'abord aperçus à Tounté, village de la commune de Koutougou dans le Soum et ensuite entre les villages de Loukodou et de Gountouré-Kiri dans le département de Déou dans l'Oudalan. Les chauffeurs et leurs apprentis, a appris Kantigui, ont été retrouvés sains et saufs, le lundi 22 avril 2019. Toutefois, leurs ravisseurs auraient vidé les citernes. C'est pourquoi, Kantigui se pose un certain nombre de questions : que s'est-il réellement passé ? Est-ce une complicité d'enlèvement ? Qui a vidé les citernes et à quelle fin ?

Pourparlers pour une relance de l'appareil judiciaire

Kantigui a eu vent de ce que le ministre de la Justice, René Bagoro, a rencontré, tour à tour, le mardi 23 avril 2019 à son cabinet à Ouagadougou, l'Ordre des avocats et le syndicat des greffiers. Ces importants acteurs de la chaîne judiciaire observent des mouvements d'humeur pour diverses raisons. Kantigui note que les avocats sont en grève du 23 au 26 avril prochain, pour dénoncer les « graves » dysfonctionnements de l'appareil judiciaire.

Ils prévoient même battre le pavé, le 29 avril courant, pour exprimer leur ras-le-bol. Quant aux greffiers, ils broient à nouveau du noir, pour des vieilles revendications corporatives. Rien n'a filtré des échanges avec le Garde des Sceaux, mais d'après les sources de Kantigui, un communiqué de presse devrait incessamment tomber, pour certainement en donner la quintessence. Depuis pratiquement quatre ans, le secteur de la justice est miné par des mouvements d'humeur paralysants.

La loi sur le bail locatif opérationnelle

Il est revenu à Kantigui que la loi portant bail d'habitation privée au Burkina Faso, adopté le 22 décembre 2015, par le Conseil national de la Transition (CNT) est désormais opérationnelle. Selon la source de Kantigui, le ministre de l'Urbanisme et de l'Habitat, a signé, le 5 avril 2019, l'arrêté consacrant l'application de ladite loi. En effet, le document, qui vient compléter la liste des textes d'application, détermine les référentiels des valeurs des coûts de réalisations des immeubles destinés au bail d'habitation privée.

L'arrêté, dont Kantigui a obtenu copie, classe les immeubles à usage d'habitation en trois types comprenant chacun plusieurs catégories. Quant aux coûts de réalisations, ils sont définis en fonction des villes et des zones. Le texte a pour ambition de limiter la hausse incessante des loyers à laquelle s'adonnent les bailleurs véreux. Kantigui, tout en se réjouissant de cette avancée dans la mise en œuvre de la loi, interpelle les autorités de tutelle sur la nécessité de mener des compagnes de sensibilisation afin qu'elle soit comprise des citoyens.

Le cri du cœur des populations de Zongo

Kantigui qui fouine partout à la recherche de l'information, est tombé sur une correspondance adressée par la Coordination des associations unies de Zongo, secteur n° 13 de l'arrondissement N°3 de Ouagadougou, au gouverneur de la région du Centre. Dans cette lettre, les habitants interpellent l'autorité sur la crise foncière à rebondissement qui prévaut à Zongo.

« Chaque jour nous assistons impuissamment à la descente sur le terrain, des personnes munies de documents dont l'authenticité reste à prouver et qui veulent forcer de paisibles résidents à déguerpir pour de nouvelles constructions à leur profit », regrette la coordination dans sa missive. Elle demande ainsi, retient Kantigui, l'engagement du gouvernement pour un arrêt immédiat des constructions afin de faciliter le travail de la commission ad hoc pour l'apurement du passif urbain en cours sur le terrain.

Burkina Faso

Le nouveau gouverneur de la région de l'Est prend ses fonctions

Au Burkina Faso, après leur nomination il y a quelques semaines, les nouveaux gouverneurs des régions en… Plus »

Copyright © 2019 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.