24 Avril 2019

Cameroun: Examens officiels - Le Minesec affine les préparatifs

Hier à Yaoundé, Nalova Lyonga a présidé une réunion en vue de garantir le bon déroulement des examens certificatifs, avec un accent particulier dans les régions en proie à l'instabilité.

Hier, au lycée technique de Nkolbisson à Yaoundé, le ministre des Enseignements secondaires (Minesec), Nalova Lyonga a réuni les responsables de son département ministériel et des organismes placés sous sa tutelle. L'objectif général de cette concertation était de mettre en place une stratégie permettant d'assurer le bon déroulement des examens et concours officiels pour le compte de la session 2019. Pour y parvenir, les cadres des Enseignements secondaires ont passé en revue l'année scolaire écoulée ainsi que de celle en cours, rendue à la quatrième séquence didactique.

Des différents points inscrits à l'ordre du jour et des exposés qui ont suivi, trois ont particulièrement retenu l'attention de participants. Notamment, l'évaluation du suivi pédagogique dans toutes les régions du pays, l'état des préparatifs aux dif férents examens et les inscriptions en ligne.

Pour Cathérine Marie Awoundja, inspecteur général des Enseignements, au terme de la quatrième séquence, « le taux de couverture des programmes est globalement satisfaisant sur toute l'étendue du territoire car il est au-dessus de la moyenne ».

Seul bémol, les deux régions du Nord-Ouest et du SudOuest à cause de l'instabilité sociopolitique qui y règne. Si la situation est louable à l'Extrême-Nord avec 81% de couverture des programmes scolaires, elle est moins reluisante au Sud-ouest où ce taux d'environ 40%. Au NordOuest, la situation est plus préoccupante. L'encadrement psychopédagogique des élèves y est effectivement problématique, a affirmé l'inspecteur général des Enseignements.

Puisque « sur les 7561 enseignants attendus, seuls1455 ont répondu présents. Conséquence, le pourcentage de couverture des pro grammes est de 09.52%. L'implication directe de cette situation est le faible taux d'inscription des candidats aux différents examens officiels. Les délégués régionaux ont relevé certaines insuffisances liées notamment aux inscriptions en ligne.

Il s'agit notamment de la mise à disposition tardive des fonds, des mul tiples tracasseries administratives et de la maîtrise approximative de la procédure. Malgré ces contraintes ce département ministériel est prêt à relever le défi des examens de

Cameroun

Défilé du 20 mai - L'ambassadeur du Congo satisfait

Avec la participation d'un contingent congolais de para-commando à la fête de l'Unité lundi dernier,… Plus »

Copyright © 2019 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.