24 Avril 2019

Cameroun: Ligue 1 - Des acteurs sanctionnés

La Commission d'homologation et de discipline a notamment suspendu le président d'UMS pour un an

La Commission d'homologation et de discipline de la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC) a frappé les esprits lundi dernier. L'instance présidée par le Pr Mathias Eric Owona Nguini a en effet sanctionné plusieurs acteurs des clubs alors que ces dernières années les arbitres avaient plus souvent été au centre de leurs décisions. Justement, les hommes en noir sont une nouvelle fois en vedette, mais dans le rôle des victimes cette fois.

Ainsi, la sanction la plus spectaculaire concerne le président d'UMS de Loum, Pierre Kwemo, suspendu pour un an et qui a écopé d'une amende de 500 000 F, au même titre qu'un membre du club, en la personne de Jules Nkek. Les deux hommes ont été reconnus de menaces envers le commissaire de la rencontre UMS-Feutcheu comptant pour la 11e journée.

Des « hommes de main » de Pierre Kwemo sont également accusés d'avoir porté la main sur l'arbitre. Du coup, le stade de Loum est suspendu pour deux matchs. New stars paye également un lourd tribut pour les mauvais comportements de ses joueurs et membres du staff. Les joueurs Leonard Acha Acha et Camille Kouyekimina ont en effet écopé de quatre matchs de suspension pour des violences sur l'arbitre de la rencontre les opposant à PWD de Bamenda lors de la 13e journée.

Egalement coupables d'insultes et bousculade de l'homme en noir, le kinésithérapeute du club, Joseph Kamegni, et l'entraîneur des gardiens, Seydou Touré, purgeront deux matchs de suspension et payeront des amendes. Idem pour le kinésithérapeute de YOSA, Magellan Su Gashu, coupable d'insultes envers les officiels contre Unisport.

L'entraîneur des gardiens d'Unisport justement est aussi suspendu pour deux matchs pour menaces et injures contre les arbitres du match de la 14e journée face à Feutcheu. Enfin, pour l'envahissement du terrain par ses supporters lors de la 11ejournée à Kribi contre OFTA local et quelques menaces aux officiels en passant, Léopards de Douala devra payer une amende de 100 000 F.

Cameroun

L'enquête promise devrait être indépendante

Des militaires camerounais ont semé la terreur dans la région anglophone du Nord-Ouest le 15 mai 2019,… Plus »

Copyright © 2019 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.