Congo-Kinshasa: Course à la primature - Tshisékedi va-t-il nommer l'une des personnes proposées par Kabila ?

analyse

Tout n'est pas encore prêt pour que le chef de l'État congolais, Félix Tshisekedi, nomme le Premier ministre. L'ancien chef de l'Etat, Joseph Kabila a renoncé à imposer Albert Yuma à la primature en proposant « trois » noms à Tshisekedi. Issus tous du FCC, Tshisekedi hésite de nommer l'un d'eux compte tenu de leur coalition FCC-CACH, affirme une source de la présidence.

Ils ont notamment évoqué ensemble la désignation du prochain Premier ministre. Joseph Kabila, qui proposait initialement le nom d'Albert Yuma, aurait « pris acte » du refus de Félix Tshisekedi, et proposé d'autres noms.

Ces deux personnalités ont mis également un accent particulièrement sur la composition du futur gouvernement et l'équilibre des forces à l'Assemblée nationale et au sein des autres institutions entre Front commun pour le Congo (FCC) et la Coalition pour le changement (CACH).

Il sied de noter que des noms proposés par Joseph Kabila restent encore un secret entre ces deux hommes. Et, les négociations continuent d'avancer pour qu'un compromis soit urgemment trouvé.

Trois mois après l'investiture de Tshisekedi, les négociations sur le nom du futur Premier ministre avancent difficilement. Joseph Kabila, « autorité morale » du FCC, fort de la majorité de sa coalition à l'Assemblée nationale et au Sénat, a toujours revendiqué le droit de proposer le nom du Premier ministre qui sera finalement choisi par le président congolais, rappelle-t-on.

Toutefois, le nom d'Albert Yuma, le patron de la Gécamines avait les faveurs de Kabila, est resté plusieurs jours sur la table. Mais devant le refus catégorique de Tshisekedi, l'ancien président congolais s'est résolu à proposer une alternative.

A noter que le président Tshisekedi est soumis à des pressions venues de l'étranger pour procéder à la nomination du Premier ministre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.