Cote d'Ivoire: Conflit intercommunautaire - Mariatou Koné annonce des poursuites contre les auteurs des violences à Bin-Houyé et Zouan Hounien

La Ministre en charge de la Cohésion Sociale, Mariatou Koné était le lundi 23 avril à Bin-Houyé et Zouan Hounien pour engager les populations à une paix définitive.

Elle est allée exprimer la compassion de la nation ivoirienne aux victimes de l'incident survenu à Bin Houyé le 31 mars dernier suite au conflit intercommunautaire entre les Dan et les Malinké.

« Les auteurs de ces actes seront poursuivis et traduits en justice. Il faut qu'ils répondent de leurs actes », a-t-elle prévenu face à la recrudescence de la violence. Mais avant, elle a tenu à indiquer qu'elle vient au nom de l'État dire "Yako" à la famille du défunt, aux blessés et à tous ceux qui ont perdu leurs biens.

A Zouan Hounien, seconde étape de sa visite, elle a salué l'engagement des populations à la paix: " La paix doit s'entretenir comme nous entretenons notre maison, notre champ. Vous vous êtes engagés désormais à faire la paix. Et ne pouvons que saluer cette volonté et je compte sur la chefferie traditionnelle pour prévenir d'éventuels conflits".

Ces deux localités voisines situées à l'extrême ouest de la Côte d'Ivoire, ont été le théâtre d'affrontements entre communautés Dan et Malinké.

Pour le cas particulier de Bin Houyé, un conflit né d'un accident entre un camion conduit par un malinké et une moto conduite par un yacouba a eu pour conséquence une perte en vie humaine. En représailles, des maisons et des commerces ont été pillés et incendiés.

L'on s'en souvient, le 21 novembre dernier, le décès d'un jeune Yacouba suite à une bastonnade perpétrée par un chauffeur et son apprenti malinké, des affrontements d'une violence inouïe entre communauté Yacouba et Malinké ont éclaté. Ces violences ont fait 5 morts, 186 blessés à l'arme blanche à Zouan-Hounien.

Le conflit s'est ensuite déporté à Danané où d'importants dégâts matériels ont été enregistrés.

Avant de quitter Zouan Hounien, la Ministre a instruit le corps préfectoral de réactiver dans les meilleurs délais, le club de paix de la localité qui est un outil d'alerte de de prévention des conflits.

A noter que des cadres de la région avec à leur tête le Ministre Mabri Toikeusse était aux côtés de l'envoyé e du gouvernement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.