Sénégal: Bilan de la campagne de commercialisation arachidière en 2018 - 672 787,14 tonnes collectées pour une valeur de 172,99 milliards francs CFA

La campagne de commercialisation de l'arachide a enregistré un volume de collecte de 672 787,14 tonnes en 2018 pour une valeur estimée à 172,99 milliards francs CFA, contre 537 011 tonnes en 2017. S'agissant de la campagne agricole 2018-2019, au mois de janvier 2019, la production céréalière de 2018 a été estimée à 2 732 109 tonnes, soit une hausse de 9% par rapport à 2017 et de 44% par rapport à la moyenne des 5 dernières années.

La campagne de commercialisation de l'arachide a enregistré un volume de collecte de 672 787,14 tonnes en 2018, pour une valeur estimée à 172,99 milliards francs CFA, contre 537 011 tonnes en 2017 ; dont 119 081 tonnes de semences certifiées, 30 390,328 tonnes de semences écrémées, 334 282,406 tonnes pour l'exportation et 189 032,63 tonnes pour l'huilerie. L'information a été livrée par les services du bureau d'information du gouvernement, dans un communiqué rendu public hier, mardi 23 avril.

S'agissant de la campagne agricole 2018-2019, des records de production jamais égalés depuis l'indépendance ont été obtenus pour presque toutes les spéculations. Au mois de janvier 2019, la production céréalière de 2018 a été estimée à 2 732 109 tonnes, soit une hausse de 9% par rapport à 2017 et de 44% par rapport à la moyenne des 5 dernières années, grâce aux pluies abondantes et régulières enregistrées pendant les mois de septembre et octobre. Les chiffres ont été fournis par la mission conjointe des partenaires techniques et financiers du Sénégal, notamment le CILS, la FAO, le PAM et le FEWS NET. 32 milliards de francs Cfa ont été mobilisés pour la commercialisation.

« riz : 1 132 795 tonnes soit une augmentation de 12% par rapport à 2017 et une hausse de 47% par rapport aux 5 dernières années ; sorgho : 291 171 soit une hausse de 35% par rapport à 2017 et une hausse de 88% par rapport à la moyenne des 5 dernières années ; Fonio : 3921 tonnes soit une hausse de 2% par rapport à 2017 et une hausse de 22% par rapport à la moyenne des 5 dernières années ; maïs : 476 621 tonnes soit une hausse de 16% par rapport à 2017 et une hausse de 63% par rapport à la moyenne des 5 dernières années ; Mil : 827 601 tonnes, soit une baisse de 5% par rapport à 2017 ; arachide : 1 432 086 tonnes soit 2% de hausse par rapport à 2017 et une hausse de 49% par rapport à la moyenne des 5 dernières années ; niébé : 151 055 tonnes soit une hausse de 39% par rapport à 2017 et une hausse de 92% par rapport à la moyenne des 5 dernières années ; sésame : 48 552 tonnes soit une hausse de 44% par rapport à 2017 et une hausse de 100% par rapport à la moyenne des 5 dernières années ; manioc : 1 022 802 soit une hausse de 37% par rapport à 2017 et une hausse de 123% par rapport à la moyenne des 5 dernières années ; pastèque : 1 174 416 soit une hausse de 47% par rapport à 2017 et une hausse de 387% par rapport à la moyenne des 5 dernières années ; oignon ; 428 615 tonnes soit une hausse de 7% par rapport à la moyenne des 5 dernières années : pomme de terre 140 000 tonnes soit une hausse de 17,86% et une hausse de 116,64% par rapport à la moyenne des 5 dernières années», lit-on dans le document. Concernant l'horticulture tous produits confondus, le volume total des produits exportés s'élève à 114 437 tonnes en 2017-2018 contre 106 200 tonnes en 2016-2017 ; soit un accroissement de 8%.

22,5 MILLIARDS DE FCFA AFFECTES A LA SUBVENTION DES SEMENCES

Selon la même source, ces performances sont acquises grâce à la disponibilité d'intrants et de matériel agricole. En 2018, 22,5 milliards de FCFA ont été affectés à la subvention des semences d'arachide et d'espèces diverses (niébé, sorgho, maïs, riz, sésame, fonio et niébé) pour des quantités de 77 500 tonnes et 21 000 tonnes respectivement. Pour l'engrais, 19,75 milliards ont été consentis pour l'accès à 139 000 T d'engrais dont 30 000 tonnes de 6.20.10 ; 55 000 tonnes d'urée et 54 000 tonnes d'autres formules.

Durant la période 2012-2018, divers matériels motorisés et de culture attelée ont été acquis. « Matériel motorisé : 5686 unités dont 1079 tracteurs et du matériel de travail du sol, de semis, de récolte et de transformation (offsets, semoirs, récolteuses de céréales, récolteuses d'arachide, batteuses multi-céréales, moissonneuses-batteuses, décortiqueuses etc.).Matériel de culture attelée : 61 391 unités dont 41 714 semoirs mono rang, 6171 houes sine, 6570 houes occident ales, 1725 charrues UCF, 600 charrettes équines et 400 charrettes asines», rapporte le communiqué.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.