23 Avril 2019

Afrique de l'Ouest: Femua 12 - La touche spéciale du Burkina Faso

Le Burkina Faso, pays invité spécial, a été désigné pour ouvrir le bal. Le ministre burkinabè de la Culture, des Arts et du Tourisme, Sango Abdul Karim, qui a pris part à la cérémonie d'ouverture du Femua 12, s'en est réjoui.

Ce choix, à l'en croire, est l'expression de la qualité de la coopération culturelle entre la Côte d'Ivoire et son pays.

En raison des liens et l'histoire, « la Côte d'Ivoire, c'est l'autre nom du Burkina. Et le Burkina, c'est l'autre nom de la Côte d'Ivoire », a-t-il estimé.

Pour sa participation, la délégation officielle du Faso est accompagnée d'une centaine d'artistes dans divers domaines. Ils feront la promotion d'articles issus de leur culture dont le Faso Dan Fani, à l'occasion d'une journée dédiée le 25 avril au pays.

Aujourd'hui nuit, des artistes burkinabè se produiront à l'Institut français avec la prestation très attendue de Mariah Bissongo. Ce mardi déjà, le Faso a annoncé la couleur avec le groupe traditionnel Warba de Koupéla, qui a fait une belle démonstration appréciée de tous, à l'ouverture.

Cote d'Ivoire

Entente Ghana-Côte d'Ivoire sur le cacao - «Une rupture historique»

Ivoiriens et Ghanéens ont réussi à imposer aux industriels de la filière cacao une taxe de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.