Cote d'Ivoire: Cohésion Sociale/La Ministre Mariatou Koné depuis Guiglo - « Vivre ensemble, ce n'est pas seulement être les uns près des autres »

Présente le samedi 20 avril à Guiglo où elle était co-marraine de la première édition du « Paquinou dans le Cavally », le professeur Mariatou Koné, ministre de la Solidarité, de la Cohésion Sociale et de la Lutte contre la Pauvreté a invité les chefs traditionnels et les leaders communautaires à œuvrer à maintenir la paix et un vivre ensemble harmonieux entre les communautés wè et baoulé dans la région du Cavally.

« Vivre ensemble, ce n'est pas seulement être les uns près des autres, vivre ensemble, c'est assumer des idéaux et destins communs, c'est nourrir des ambitions communes, c'est partager les mêmes joies et les mêmes peines, c'est être prêt à porter assistance à celui qui est dans le besoin ou dans la détresse. Vivre ensemble c'est être soucieux de l'autre et de ce qui lui arrive », a-t-elle exhorté.

« Paquinou dans le cavally » organisé par la ministre Anne Désiré Ouloto, présidente du conseil régional du Cavally, vise à mettre fin aux conflits à répétition entre les communautés dont le plus grave est survenu en 2017 avec plus de 3000 déplacés internes.

Le rendez-vous a rassemblé une forte communauté de chefs wè et baoulé venue de toute la région du Cavally.Mariatou Koné a saisi l'occasion pour rendre hommage aux efforts de sa collègue Anne Desiré Ouloto dans la résolution pacifique des conflits entre wè et baoulé dans le Cavally, particulièrement le conflit du Goin Débé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.