Cote d'Ivoire: Pâquinou dans le Gbêkê - Amadou Koné exhorte les fils de Botro à la cohésion

Le ministre des Transports était le parrain des festivités dans le département.

L'édition 2019 de "Pâquinou dans le Gbêkê", la première du genre à l'échelle départementale, a tenu toutes ses promesses à Botro. Où les fils et filles des tribus Satiklan et Gblô se sont donné rendez-vous, les 21 et 22 avril, pour célébrer la culture baoulé et la cohésion entre toutes les communautés résidentes.

Les festivités placées sous le signe de la "fraternité" et parrainées par le ministre des Transports, Amadou Koné, ont mis en exergue toute la splendeur du patrimoine culturel et touristique du département. Le stade de Botro, cadre de la cérémonie officielle, a vibré au rythme du Goli, de l'Adjoss, de l'Adjémélé, de l'Ahoco et de la danse Gbo. Antoinette Konan, l'une des icônes de la musique tradi-moderne ivoirienne, a offert une prestation riche de son immense répertoire musical aux populations venues nombreuses.

Amadou Koné, qui avait à ses côtés le directeur général de Côte d'Ivoire Tourisme, Jean-Marie Somet, a appelé à consolider l'entente entre les communautés et les ressortissants de Botro et des quelques 140 villages du département. « Pâquinou est une occasion pour tous ceux qui en ont les moyens, de venir fêter avec les parents. Cette fête nous permet de nous revoir, de faire le point des projets de développement de nos villages et de travailler pour l'amélioration des conditions de vie des populations locales », a dit le parrain.

Selon lui, les retrouvailles de Pâques ont pour enjeu d'apporter le développement au village. « Je souhaite que le thème de cette année, qui porte sur la fraternité, soit, au sortir de ces festivités, contribue davantage à renforcer l'amour du prochain, la cohésion et l'entente », a recommandé Amadou Koné.

« Il n'y a pas de raison que Diabo, Languibonou et Botro ne se développent pas. Sachez que nous, vos fils et frères, sommes à votre disposition pour accompagner toutes les réflexions de développement que vous allez mener dans le cadre de vos mutuelles », a-t-il fait savoir. Avant de promettre une fête plus grandiose à l'édition de 2020 de "Pâquinou dans le Gbêkê" à Botro.

La présidente du comité d'organisation de l'événement, Rebecca Yao, a salué la présence du ministre Amadou Koné aux côtés de ses "parents" de Botro, de Diabo et de Languibonou pour leur réitérer son engagement à œuvrer pour le développement de la région. « Nous espérons que cette première édition de Pâquinou dans le Gbêkê plantera les jalons de l'émergence de notre département et qu'elle scellera l'union définitive de tous ses fils et filles », a soutenu la commissaire générale de "Pâquinou dans le Gbêkê" de Botro.

Rebecca Yao a souligné que l'aspect festif de Pâquinou ne doit pas occulter les défis de développement de Botro, les besoins des villages et les préoccupations des populations locales. « Il est essentiel qu'au sortir de ces deux jours de célébration, chacun de nous rentre chez lui avec le sentiment d'avoir posé un pas pour l'avancement de notre région, ou d'avoir mis en terre une graine dont le fruit va profiter à la communauté », a préconisé la présidente de l'Association Diabo ville émergente.

"Pâquinou dans le Gbêkê" à Botro, Diabo et Languibonou a également donné lieu à un parcours touristique, des concours de mode et de beauté, à des jeux et à une compétition culinaire. Le tournoi de foot ball Amadou Koné pour la promotion des valeurs a été remporté par l'équipe de Langbo Diabo.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.