Afrique de l'Ouest: Vers une stratégie régionale pour l'employabilité des jeunes dans le secteur agro-sylvo pastoral

Dakar — La Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) mise sur l'adoption et la validation d'une stratégie régionale sur l'employabilité des jeunes dans les secteurs agro-sylvo pastoral, halieutique et des chaines de valeurs alimentaires, dans le cadre de la lutte contre l'exode rural et l'immigration incontrôlée.

Selon Alain Sy Traoré de la commission de la CEDEAO en charge de l'agriculture, cette stratégie "est conçue pour être un instrument puissant d'accompagnement et de mobilisation des initiatives de l'ensemble des acteurs en faveur de l'insertion des jeunes dans le secteur agro sylvo pastoral et halieutique et de lutte contre l'immigration clandestine".

Avec cette nouvelle politique d'employabilité, la CEDEAO compte accompagner les initiatives des Etats membres pour "l'opérationnalisation" de leurs politiques agricoles, a-t-il mercredi à Dakar, à l'ouverture d'une rencontre régionale sur la problématique de l'emploi des jeunes.

"La prise de conscience générale de tous les acteurs que les enjeux de développement de nos pays et de la région relèvent de nos responsabilités individuelles, collectives et de la volonté de nos Etats et de l'implication des communautés économiques et régionales", a déclaré M. Traoré.

Dans ce cadre, l'insertion des jeunes dans le secteur agro-sylvo-pastoral et halieutique "est bien inscrite dans les objectifs spécifiques du Programme régional d'investissement agricole et de sécurité alimentaire et nutritionnelle de la politique régionale de la CEDEAO", a-t-il indiqué.

Selon lui, cette stratégie vise ainsi à développer des initiatives de facilitation de l'accès des jeunes aux emplois du secteur agro-sylvo-pastoral à travers "le déploiement de mécanismes de partage d'expériences, de mesures incitatives multiformes pour améliorer l'environnement des affaires et rendre le secteur plus attractif pour les jeunes".

Le représentant des organisations professionnelles paysannes, Dodo Boureima du Burkina Faso, a lui souligné la nécessité d'adapter cette stratégie au contexte de chaque pays membre "pour plus d'efficacité et d'efficience".

Le secrétaire général du ministère de l'Agriculture et de l'Equipement rural, Dogo Seck, note de que le rôle et la place des jeunes dans le secteur sont des enjeux majeurs pour le développement agricole et rural, citant différentes initiatives du Plan Sénégal émergent (PSE).

"L'emploi des jeunes est une priorité dans le PSE", a-t-il indiqué, avant d'insister sur la nécessité de travailler pour une meilleure attractivité du secteur", en vue d'inciter les jeunes à acquérir une formation professionnelle de qualité pour s'engager dans des métiers agricoles, aussi bien dans la production, la transformation que la commercialisation.

Au terme de cette rencontre de quatre jours, les participants venus des 15 pays membres de la CEDEAO, ainsi que des experts devront valider le projet de stratégie régionale pour l'employabilité des jeunes dans le secteur agro-sylvo-pastoral et halieutique.

Cela devrait permettre d'aboutir à la modernisation et la transformation de l'agriculture ouest africaine pour en faire un secteur pourvoyeur "d'emplois décents pour les jeunes".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.