Togo: "Le chemin est encore long", d'après Gerry Taama

Dans un message posté sur sa page facebook, le président du NET et également président du groupe parlementaire NET-PDP, et membre de la Commission des lois à l'Assemblée nationale, Gerry Taama fait constater que le chemin pour atteindre l'adoption des réformes, dont les travaux en commissions ont été ouverts hier mardi, est encore long et appelle les Togolais au calme.

"Certains Togolais ne cesseront jamais de m'étonner. Depuis Janvier 2019, ces personnes n'ont pas cessé de nous répéter que nous n'allons pas ouvrir le chantier des réformes.

Hier, nous avons à peine commencé l'étude du projet de loi portant réformes constitutionnelles qu'on entend les mêmes crier que c'est le projet du gouvernement qui est retenu et que celui de l'expert est rejeté.

Allons, calmons-nous. Hier, nous avons juste fait un débat général sur l'initiative et le rapport de la Commission des lois précédente, avant de suspendre la séance", a écrit l'élu du peuple.

Aussi, poursuit-il en ces termes, "à la reprise, l'étude particulière permettra de prendre tous les articles un par un et faire tous les amendements qui sembleraient pertinents aux députés présents lors de l'étude.

Il est évident que si les avis de l'expert rencontrent l'assentiment des députés, ils seront pris en compte.

Il ne faut pas oublier la souveraineté de l'Assemblée nationale sur ce sujet" et "après l'étude particulière, les membres de la Commission des Lois (dont moi) délibéreront, et ensuite le rapport accompagné du tableau des amendements seront présentés à la plénière qui pourra encore faire des amendements.

Le texte ne sera considéré comme adopté que si les 4/5 des députés votent en sa faveur".

En tout cas, promet-il, "il y aura une révision constitutionnelle. Et seul l'intérêt des Togolais sera pris en compte".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.