25 Avril 2019

Maroc: Mohamed Benabdelkader - Passer d'une gestion administrative des carrières à une gestion professionnelle basée sur les compétences

Nécessité de stimuler la productivité de l'administration publique

Le passage d'«une gestion administrative des carrières à une gestion professionnelle basée sur les compétences» est au cœur de la vision stratégique visant à réformer le système de la fonction publique, a souligné, mardi à Rabat, le ministre délégué chargé de la Réforme de l'administration et de la Fonction publique, Mohamed Benabdelkader.

Présidant une réunion du Réseau des ressources humaines des administrations publiques, il a indiqué que cette vision stratégique, élaborée autour de cinq principaux axes, s'inscrit dans le cadre des orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et répond aux dispositions de la Constitution, aux engagements du gouvernement et au plan national de réforme de l'administration.

Le premier axe est relatif à «l'adoption de la gestion des compétences», conformément au message Royal adressé par le Souverain aux participants au Forum national de la haute fonction publique qui s'est tenu au mois de février 2018 à Skhirat et appelant à adopter un modèle de fonction administrative s'appuyant sur «la gestion des compétences», a-t-il fait savoir.

La mise en place d'un système de gestion intégré et l'adoption de mécanismes modernes de gestion des ressources humaines au sein de l'administration publique, basés sur la planification stratégique et la gestion prospective des emplois et des compétences, sont la clé de cette transition, a-t-il relevé.

Le deuxième axe, a-t-il ajouté, concerne «la restructuration de la haute fonction publique, la consolidation de son statut et la valorisation de ses rôles centraux au niveau du leadership de la réforme», alors que le troisième se focalise, quant à lui, sur «l'adéquation entre structures du service public et nouvelle orientation du gouvernement», avec un accent mis sur les fonctions fondamentales et stratégiques de l'administration centrale et l'instauration territoriale du service public par l'exécution de la politique de décentralisation administrative.

S'ajoutent à ceux-ci la révision de la structure de la fonction publique, par son alignement aux tâches confiées à l'administration publique à tous les niveaux, ainsi que l'amélioration de l'environnement de travail, et ce afin de créer un environnement de travail approprié et serein, qui stimulera la productivité et enrichira la productivité de l'administration publique. Cette rencontre intervient dans le sillage d'une réunion du gouvernement, tenue le 3 avril en marge du Conseil de gouvernement et consacrée à la vision stratégique de réforme du système de la fonction publique, a fait savoir Mohamed Benabdelkader dans une déclaration à la presse.

Lors de cette rencontre, il a été décidé de concrétiser cette vision dans le cadre d'un programme opérationnel fixant les moyens, les procédures et les mesures qui accompagneront les différentes étapes de son exécution, a-t-il rappelé.

Maroc

Eliminatoires de la CAN 2021

L'EN dans le groupe E Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.