24 Avril 2019

Sénégal: MILDA - Un recensement de la population annoncé à Diourbel

Photo: OMS
À l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme 2019, l’OMS se joint au Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme, à la Commission de l’Union africaine et à d’autres organisations partenaires pour promouvoir « Zéro Palu ! Je m’engage », une campagne inclusive qui vise à faire en sorte que le paludisme reste une priorité politique, à mobiliser des ressources supplémentaires et à donner aux communautés les moyens de s’approprier la prévention et la prise en charge de la maladie.

Diourbel — Le district sanitaire de Diourbel envisage d'organiser à partir de vendredi un recensement de la population préalablement au démarrage de la campagne de moustiquaires imprégnées à longue durée d'action (MILDA), a annoncé mercredi, son médecin-chef, le docteur, Sidy Amar.

"A partir du vendredi 26, nous allons faire le recensement au niveau des différents ménages et il va être centré sur les populations et non pas sur les couchages comme cela avait été le cas les éditions précédentes", a-t-il dit au cours d'un comité de développement départemental (CDD).

Cette réunion, a expliqué le médecin-chef, est la première étape de la communication destinée à donner la bonne information à l'autorité administrative, aux différents responsables et à toute la communauté, même si d'autres activités sont en gestation.

Pour un bon déroulement de cette activité dans le département, le relais une fois dans la maison, doit recenser toutes les personnes qui y vivent avant de remettre la fiche à "l'infirmier qui, à partir du comité de suivi, va valider le nombre de moustiquaires à distribuer dans ce ménage", a-t-il ajouté.

"Après cette étape de recensement prévue sur cinq jours, nous aurons une douzaine de jours pour récupérer les fiches de recensement, les valider et commencer la dernière étape consistant à la distribution des MILDA au niveau de différents sites", a souligné M. Amar.

Selon lui, contrairement à l'édition de 2016, il a été retenu pour cette présente campagne, la distribution de moustiquaires dans des sites fixes. "Les populations vont récupérer leur lot de moustiquaires. Il n'y aura pas de porte-à-porte", a-t-il insisté.

"Pour l'activité phare de cette édition 2019, la distribution va se faire du 22 mai au 26 mai. (...) Nous avons prévu une durée supplémentaire pour les retardataires et les gens qui étaient absents au moment du recensement", a rassuré docteur Amar.

Les personnes qui n'ont pas été prises en compte lors du recensement ont dix jours après la fin de la distribution pour faire des réclamations, a-t-il dit.

"Une fois ces dix jours terminés, les moustiquaires qui étaient redéployés au niveau du poste de santé vont être remontés au niveau du district", a indiqué le médecin- chef du district sanitaire de Diourbel.

Les autorités sanitaires veulent distribuer 100 % de moustiquaires imprégnées à longue durée d'action à la population dans le cadre de cette campagne pour espérer atteindre une couverture universelle.

Elles veulent inciter la communauté à changer de comportement et amener 80 % de la population à utiliser ces moustiquaires.

En savoir plus

Lutte contre le paludisme - Une distribution de moustiquaires annoncée pour juin

Le ministère de la Santé a tenu, une rencontre de plaidoyer à l'endroit des gouverneurs de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.