Sénégal: Louga - Les écoles confrontées au retard de budgets de fonctionnement

Louga — Le président de l'Union des Comités de gestion d'école (CGE) de la commune de Louga, Ibrahima Diop, a déploré mercredi la mise à disposition tardive des budgets de fonctionnement dans les écoles élémentaires.

"Nous avons un problème sérieux. Parce que nous recevions très tôt le budget de fonctionnement vers le mois de décembre.

Mais cette année, nous ne l'avons pas encore reçu et c'est avec beaucoup de difficultés que les directeurs des écoles travaillent", a-t-il dit.

S'exprimant lors d'un entretien avec des journalistes, il a ajouté que "les écoles sont très endettées parce qu'avec la nouvelle configuration de l'école, toutes les évaluations se font sur papier".

"Du CI au CM2, nous travaillons sur des polycopies et lorsque vous avez six à sept épreuves pour 700 à 800 élèves, c'est beaucoup de papiers à tirer. Beaucoup d'écoles n'ont même pas de craie pour écrire", a dit M. Diop.

"La mairie avait mis en place en début d'année un budget de 17 millions. Nous avons acheté, avec cet argent, des cahiers et des stylos", a souligné le président de l'Union des CGE.

"Nous ne savons pas encore pourquoi le budget n'est pas encore disponible. Nous n'avons pas encore reçu d'explications ni au niveau de l'Etat ni de l'Inspection de l'éducation et de la formation (IEF)", a fait savoir Ibrahima Diop.

Des responsables d'établissements scolaires de la commune ont regretté cette situation qui bloque le fonctionnement des écoles. Selon eux, toutes les écoles se sont endettées pour fonctionner.

Les écoles primaires de Louga organisent un essai départemental, jeudi, mais les dirigeants de ces établissements sont obligés de recourir à l'emprunt pour couvrir les dépenses liées à ces examens qui nécessitent au moins une somme de 50.000FCFA.

A deux mois de la fin de l'année scolaire et avec les compositions qui se profilent, ils espèrent que cette situation va se décanter au plus vite.

Le budget de fonctionnement des écoles élémentaires était confié à l'Inspection de l'éducation et de la formation (IEF) par la tutelle. Mais depuis quelques années, cette compétence est transférée à un Comité de gestion d'école (CGE).

Ce comité est composé de personnels enseignant et administratif, d'élèves et des membres de la communauté d'implantation de l'école. Y figurent également des représentants des organisations de la société civile active dans la zone.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.