Madagascar: Attaque de la compagnie Vidzar - Deux présumés braqueurs incarcérés à Tsiafahy, une femme jetée à la prison d'Antanimora

Cinq individus dont une femme impliqués dans l'attaque de la compagnie Vidzar spécialisée dans la production de boissons hygiéniques et alcoolisées à Anosibe en janvier 2019 et dans le braquage d'une poissonnerie dans le quartier des 67 ha en juillet 2018 ont été déférés au Parquet du Tribunal de Première instance Anosy, hier.

Durant ces actes, les malfaiteurs ont pu subtiliser respectivement 100.000.000 ariary et 34.000.000 ariary. Après leur audition qui a duré plusieurs heures, deux d'entre eux ont été placés sous mandat de dépôt à la maison de Force de Tsiafahy. Deux autres ont bénéficié d'une liberté provisoire.

De sexe féminin, la cinquième a été envoyée à la maison centrale d'Antanimora. Le juge du Parquet aurait alors décidé d'incarcérer ces deux individus à Tsiafahy suite au constat que, selon toujours les informations, trois de ces individus ont déjà séjourné dans cette maison de force.

L'Unité Spéciale d'Intervention de la Police (USI) à Tsaralalàna ainsi que le Service central des affaires criminelles de la Police (Brigade criminelle) à Anosy sont parvenus à les appréhender suite à de longues investigations. Grâce à une piste sûre, des éléments de l'USI ont arrêté trois de ces bandits à Andavamamba et à Ankasina le 18 avril.

Remis à la Brigade criminelle, ces trois individus ont dénoncé un autre complice à Anosibe. Arrêté, celui-ci a permis aux policiers d'interpeller une femme à Ampefiloha.

Cette dernière qui est reconnue comme étant l'agent de renseignements de cette bande de malfaiteurs. Un pistolet automatique de marque MAT 4901 a été saisi durant la perquisition des domiciles des suspects.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.