24 Avril 2019

Congo-Kinshasa: Butembo - Le personnel soignant dans la rue !

Partis du bureau de la zone de santé de Butembo, la marche du personnel soignant avait pour point de chute la mairie de Butembo.

Ils protestent contre la série d'attaque des centres de traitement Ebola qui visent également le personnel soignant. Au même moment, ils menacent de déclencher une grève sèche d'ici le premier mai au cas où ces attaques se répètent.

Calicots et mémorandum en main, une centaine de blouses blanches ont envahi les artères principales de la ville de Butembo. Une façon pour les médecins appuyés par les disciples de Florence de dire tout haut à la communauté locale que Ebola est une réalité qui existe à Butembo.

Une occasion également d'interpeler tous les habitants de Butembo au respect des normes d'hygiène et d'autres précautions sanitaires de lutte contre cette épidémie.

Prenant la parole aussitôt arrivé à la mairie de Butembo, le médecin chef de zone a, d'un ton ferme, dénoncé la série d'attaque non seulement contre le personnel soignant mais aussi toute l'équipe de riposte contre cette épidémie.

A l'allure où vont les choses, l'épidémie risque de ravager toute la région, regrette-t-il. Il est temps que les efforts soient concertés pour éliminer cette épidémie mortelle dans notre région, soutient-il.

La menace de grève

A la même source de poursuivre que le personnel soignant menace d'aller en grève sèche dès ce début du mois de mai au cas où ces genres d'attaques se poursuivent. En réaction, l'autorité urbaine promet de renforcer la sécurité dans les structures sanitaires.

Silvain Kanyamanda a aussi promis des sanctions très sévères contre les auteurs de ces attaques. A lui d'ajouter que bientôt, les audiences publiques seront organisées à charge de certains détenus poursuivis pour cette fin.

Pour rappel, deux attaques ont été orientées vers les structures sanitaires de Butembo, entre autres, à la clinique universitaire et à l'hôpital général de Katwa. L'une de ces attaques aurait même coûtée la vie à un médecin expatrié.

Congo-Kinshasa

Le groupe terroriste État islamique (EI) revendique deux nouvelles attaques à Beni (Nord-Kivu)

En République démocratique du Congo, la situation sécuritaire ne fait qu'empirer. Pour preuve, le… Plus »

Copyright © 2019 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.