24 Avril 2019

Congo-Brazzaville: Journée mondiale de la créativité et de l'innovation - Des Congolais encouragés à créer des emplois

Commémoré le 21 avril de chaque année depuis 2002, l'événement a été célébré pour la toute première fois au Congo sur le thème « La créativité et l'innovation, sources de création d'emplois et de la diversification de l'économie ».

La Journée mondiale de la créativité et de l'innovation vise, entre autres, à montrer au public des œuvres inédites réalisées par les créateurs et les innovateurs, dans tous les domaines qui touchent à la vie des hommes.

Elles est une occasion de mobiliser tout le potentiel en matière de création et d'innovation pour la valorisation de leurs savoirs endogènes.

Au Congo, l'événement a été célébré en différé, le 24 avril, à travers une cérémonie solennelle organisée à Brazzaville.

Au programme des activités, des stands représentant un échantillon de la créativité des Congolais ainsi que des communications.

Il s'est agi notamment des exposés sur la créativité et l'innovation, sources de création d'emplois et de la diversification de l'économie ; les résultats de l'innovation technologique au Congo ; les droits de priorité industrielle ; les opportunités de financement des projets innovants.

« Certes, les créations et les innovations ouvrent de nouveaux marchés, transforment des pratiques et des usages et donc créent de la valeur en même temps que de nouveaux besoins.

Cependant, nombre de problèmes se posent à nos créateurs et innovateurs. Entre autres problèmes, celui de l'exploitation commerciale de leurs produits, la difficulté d'obtenir les titres de protection », a souligné le directeur général de l'Innovation technologique, Aimé Bertrand Madiélé Mabika.

Selon lui, les droits de propriété industrielle sont devenus des outils essentiels de gestion des innovations technologiques. D'où la nécessité pour les innovateurs de bien comprendre le système régissant la propriété industrielle.

Le directeur de cabinet du ministre de la Recherche scientifique et de l'innovation technologique, Jean Claude Boukono, a, quant à lui, rappelé que le Congo doit être compétent pour avoir d'autres champions capables d'inventer eux-mêmes leurs propres emplois de demain.

« Dans un monde où tout s'accélère, si nous voulons garder la maîtrise de notre avenir et la construire plutôt que subir, le renforcement de notre modèle d'innovation et de créativité s'impose comme un impératif.

Que chacun de vous apporte sa pierre à l'édification du tissu industriel parce que vous n'avez plus le droit de reculer, vous devez aller de l'avant par votre esprit créatif et innovant », a-t-il martelé.

D'après lui, la fabrication d'une statuette est le reflet d'un système de pensée qui recouvre la créativité. Celle-ci joue, a-t-il indiqué, un rôle important dans l'économie et l'organisation sociale.

« Par ailleurs, l'innovation détient les réponses à des défis sociétaux et planétaires majeurs, des changements climatiques à l'allongement de la durée de la vie, à la nécessité de nourrir une population mondiale croissante.

Il nous est nécessaire d'avoir une vision positive de l'innovation et la créativité, aussi bien par philosophie que par intérêt économique : c'est le seul chemin viable pour la création d'emplois et la diversification de l'économie », a conclu Jean Claude Boukono.

Congo-Brazzaville

6 cyclistes pour représenter le pays au Congo

Prévu du 6 au 13 août 2019, 6 cyclistes vont représenter le Togo au prochain tour du Congo… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Innovation

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.