Libye: Ghassan Salamé espère une avancée dans ses contacts avec les belligérants

Rome — L'envoyé spécial des Nations unies pour la Libye, Ghassan Salamé, a dit mercredi à Rome espérer que les contacts qu'il a pu avoir avec les belligérants sur le terrain "portent leurs fruits" avant le ramadhan.

M.Salamé n'a pas caché les difficultés qu'il reste à résoudre avant que le processus de stabilisation de ce pays en proie au chaos depuis 2011 puisse reprendre avec quelque chance de réussite.

Tout était prêt pour la conférence nationale, prévue mi-avril à Ghadamés et censée préparer le terrain à des élections en Libye, avant que Khalifa Haftar ne lance son offensive contre la capitale Tripoli, a affirmé l'envoyé de l'Onu.

Sur le terrain, les combats s'enlisaient près de trois semaines après le début de l'agression de Khalifa Haftar contre Tripoli, siège du gouvernement reconnu par la communauté internationale.

Plus de 270 personnes ont été tuées et 1282 autres blessées lors d'affrontements dans les banlieues de la capitale libyenne Tripoli, selon un dernier bilan publié, mercredi, par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en Libye.

La même source précise que plus de 30.000 personnes ont été contraintes de quitter leur domicile à la suite d'affrontements à Tripoli, soulignant que des agents de l'Organisation suivaient les activités des centres médicaux chargés de fournir du soutien aux personnes déplacées.

En outre, l'OMS a appelé toutes les parties à la cessation des hostilités et à respecter le droit international humanitaire.

Les Nations Unies, l'Union européenne et de nombreux autres pays ont condamné l'action armée des troupes de Hafar et l'ont considérée comme une atteinte à tous les efforts déployés pour parvenir à une solution politique en Libye qui mettrait fin à la crise dont s'engouffre le pays depuis 2011.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.