Afrique du Nord: Le Maroc prend part au 18ème Festival international du film de Beyrouth

La 18ème édition du Festival international du film de Beyrouth (BIFF) s'est ouverte, dimanche soir, dans la capitale libanaise avec la participation de longs et courts métrages représentant plusieurs pays arabes et étrangers, dont le Maroc.

Le Royaume est représenté à cette manifestation culturelle par le film "Sofia", de la réalisatrice marocaine Meryem Ben M'Barek, qui a été récompensé au dernier Festival de Cannes du prix du scénario dans la catégorie "Un certain regard". Les films en compétition à ce festival, qui se poursuivra jusqu'au 28 avril, mettront la lumière sur des questions d'ordre social, humain et politique de la région arabe en particulier et du monde en général.

La cérémonie d'ouverture de ce rendez-vous du 7ème art a été marquée par la projection du long métrage "Loro", du réalisateur et scénariste italien Paolo Sorrentino, qui a été récompensé par l'Oscar du meilleur film étranger en 2014. Le film relate la vie de l'ancien Premier ministre italien Silvio Berlusconi.

Parmi les longs métrages qui seront projetés au cours du festival, figurent notamment "Three Faces" du réalisateur iranien Jafar Banahi, "RPG" de Julie Cohen et Pepsi West, "Whitney" du réalisateur britannique Kevin Macdonald, "Euforia" de l'Italienne Valeria Golino et "Nusa Youth" des réalisateurs américains Jeff et Michael Zimbalist. Dans la catégorie des courts métrages, figurent "Wasati" du réalisateur saoudien Ali Al Kalthmi, "Web Ronde" de l'acteur et réalisateur émirati Faisal Al Jader, "Dream" de la réalisatrice bahreïnie Ghadir Mohammed, "Two Brothers" du Libanais Mike Muslim, et "Le Barbier et le monde" du réalisateur kurde Shwan Atouf.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.