25 Avril 2019

Burkina Faso: Autonomisation des femmes et des jeunes - Le Fonds Khalifa décaisse 10 millions de dollars

A l'occasion de son séjour émiratie, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a reçu en audience, le ministre délégué et président du Fonds Khalifa, Hussein Al Nouess et le conseiller spécial du prince d'Abu-Dhabi, Abdulah Adwan, le mercredi 24 avril 2019.

Les Emirats arabes unis et principalement Abu-Dhabi met la main à la poche pour soutenir les visions du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré dans le financement des projets dans divers secteurs d'activités, à hauteur de 10 millions de dollars (environ 5 milliards de F CFA).

L'annonce a été faite par le ministre délégué et président du Fonds Khalifa pour le développement des entreprises, à sa sortie d'audience avec le chef de l'Etat burkinabè, le mercredi 24 avril 2019 à Abu-Dhabi.

« Son Altesse m'a chargé de venir rencontrer le président du Faso pour échanger avec lui, sur les projets prioritaires qui lui tiennent à cœur.

Après une longue rencontre nous nous sommes accordés sur l'accompagnement du Burkina Faso dans la réalisation de la vision du président Roch Marc Christian Kaboré, en prenant l'engagement de soutenir le Burkina Faso, pays frère et ami, dans les domaines de l'éducation, de la santé, de l'agriculture, du solaire et des activités génératrices de revenus pour les femmes et les jeunes », a-t-il soutenu.

A entendre le président du Fonds Khalifa, le développement d'un pays passe « nécessairement » par le financement des Petites et moyennes entreprises et industries (PME/PMI) et des microprojets des jeunes et des femmes.

Ce financement d'un montant de 10 millions dollars, a-t-il relevé, soutiendront les projets de développement en vue de l'autonomisation financière des jeunes et des femmes, de la construction d'infrastructures scolaires, hydrauliques et sanitaires et dans le domaine de l'énergie solaires.

A la suite du président du Fonds Khalifa, le président du Faso a reçu Abdullha Adsone, le conseiller spécial du prince d'Abu-Dhabi.

Même si rien n'a filtré des échanges, il en ressort que des questions d'ordre « stratégique » ont été abordées dans le domaine de la coopération bilatérale entre les deux pays.

Burkina Faso

Dialogue politique national - Un petit pas vers la réconciliation nationale

Ils ont tenu dans les délais. Et, fait rarissime, sans que grand-chose, ou rien filtre de cette rencontre. Sans… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.