Madagascar: Frustrations et dommages

« La JIRAMA vous présente ses humbles excuses et vous remercie de votre tolérance et de votre compréhension » Une formule bien connue des usagers de la part de compagnie nationale d'électricité qui n'arrive toujours pas à résoudre complètement les problèmes de coupures de courant qui sont revenues ces derniers temps.

La Jirama ne parle pas cette fois-ci de délestage. Dans sa page facebook, elle fait état d'une « obligation d'interruption de l'approvisionnement en électricité » suite aux travaux d'entretien de la ligne de transport entre le poste Interconnecté Ambohimanambola vers la sous-station Ambodivona. Mais, délestage ou simple interruption, le résultat est le même pour les usagers : frustrations pour les simples particuliers et dommages pour les usagers professionnels. Et ce ne sont pas les humbles excuses de la JIRAMA qui vont combler ces frustrations des particuliers où réparer les dommages subis par les professionnels. Une fois de plus, ils sont obligés de subir. Jusqu'à quand ? C'est au responsable de différents niveaux de répondre à la question car les usagers attendent toujours cette fin réelle du délestage annoncée surtout durant la campagne électorale. Certes, le gouvernement et la Jirama ont déjà fait le nécessaire pour réduire la fréquence du délestage.

Mais ces mesures provisoires ne vont évidemment pas suffire pour mettre définitivement un terme à ce fléau. Ce d'autant plus que la mésentente entre les fournisseurs de carburants et la Jirama n'est pas encore complètement résolue. Du coup, l'on se tourne vers les nombreux projets, nouveaux ou déjà initiés par les précédents régimes, dans le cadre de la transition énergétique. Des projets d'énergie renouvelable qui vont complètement changer les donnes car ils auront le mérite, non seulement d'augmenter et d'améliorer les offres en énergie électrique, mais également de réduire la facture énergétique aussi bien pour les simples foyers que pour les professionnels.

Mais l'attente risque encore d'être longue parce que ce sont des projets dont la construction s'étale sur des années. Et en attendant, les usagers risquent encore d'entendre le même refrain des « humbles excuses » de la Jirama, de faire preuve de « tolérance et compréhension ». Mais aussi d'endurer... frustrations et dommages.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.