25 Avril 2019

Ile Maurice: Post-inondations - 4e jour de mobilisation, les sinistrés toujours décidés

Ce jeudi 25 avril, des centaines de sinistrés de Bain-des-Dames, Sainte-Croix, Roche-Bois, Cassis, Baie-du-Tombeau, entre autres étaient à nouveau présent devant le bureau de la Sécurité sociale à Astor Court, Port-Louis, pour réclamer une compensation suivant les inondations qui ont frappé certaines régions du pays, il y a une quinzaine de jours. Cela fait maintenant quatre jours qu'ils se mobilisent.

«Nou pou vini tan ki nou pa trouv sa kas-la» ont-ils déclaré hier. Selon la police, environ 600 personnes étaient présentes devant le bureau de la Sécurité Sociale, hier dès 9 heures. Les sinistrés en étaient à leur troisième jour de mobilisation et ont fait comprendre qu'ils ne comptent pas abandonner de sitôt. «Bizin trouv enn mwayin pou ed nou aster», ont lancé ces centaines de victimes d'inondations. De faire ressortir qu'elles ont tout perdu lors des grosses pluies. En outre, hier, une atmosphère de tension était palpable au bureau de la Sécurité sociale de Terre-Rouge. Comme cela a été le cas au bureau de Petite-Rivière. Plusieurs sinistrés y ont fait le déplacement pour remplir les formalités en vue d'obtenir une allocation liée aux récentes inondations. La tension est montée d'un cran, à un moment donné, et l'intervention de la police a dû être sollicitée. Leur grief ? La lenteur des autorités à traiter leur dossier et effectuer les paiements.

Par ailleurs, mardi, les officiers du bureau de la Sécurité sociale à Astor Court soutiennent que 300 applications ont été enregistrées et que 60 familles ont déjà été payées. Contre 92 familles lundi. Quant aux habitants de Pointe-aux-Sables, ils sont une cinquante à avoir bénéficié de la Flood Allowance, mardi. Selon la police et des sources au ministère de la Sécurité sociale, le paiement se poursuivra aujourd'hui.

Ile Maurice

À l'ONU, Londres sommé de rendre les Chagos à l'île Maurice

Le Royaume-Uni va-t-il finalement abandonner sa souveraineté sur les Chagos ? C'est en tout cas ce que lui… Plus »

Copyright © 2019 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.