Angola: Les États-Unis réitèrent leur engagement à éradiquer le paludisme au pays

Luanda — L'ambassadrice des États-Unis en Angola, Nina Maria Fite, a réitéré l'engagement de son pays à mettre fin au paludisme en Angola.

Les données officielles du ministère de la Santé indiquent qu'en 2018, plus de 2,5 millions de cas de paludisme ont été enregistrés, avec 3.364 décès.

Dans un texte publié dans l'édition de ce jeudi de l'unique quotidien angolais « Jornal de Angola », Nina Fite dit qu'en 2018, les États-Unis ont investi 22 millions USD supplémentaires pour aider l'Angola dans ses efforts de lutte contre le paludisme et ont distribué quatre millions de moustiquaires imprégnés avec un insecticide, pour aider à réduire la transmission de la maladie.

L'objectif est d'éradiquer complètement le paludisme de la surface de la terre d'ici à 2050 et de continuer à travailler avec la population et le Gouvernement angolais pour atteindre cet objectif.

En Angola, le paludisme est un problème de santé publique et constitue la principale cause de décès, de consultations médicales et d'absentéisme au travail et à l'école. Il est l'une des principales causes de morbidité et de mortalité périnatales, d'avortements, de naissances avant terme et de faible poids à la naissance, d'anémie chez la femme enceinte et de mortalité maternelle.

La maladie représente encore environ 35% de la demande en soins curatifs, 20% pour les hospitalisations, 40% pour les décès périnatals et 25% pour les décès maternels.

"Depuis 2005, les Etats-Unis ont investi 300 millions de dollars en Angola pour lutter contre le paludisme et continuent de fournir des spécialistes, des médecins et des scientifiques pour former et assister les professionnels de la santé publique dans le pays", souligne l'ambassadrice dans un communiqué.

Selon le diplomate, ces efforts ont permis de réduire de moitié la mortalité par paludisme en Afrique subsaharienne, sauvant plus de sept millions de vies depuis 2000.

La Journée mondiale du paludisme a été créée en 2007 lors d'une session de l'assemblée de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Cette année, l'éphéméride a pour devise "Zéro paludisme commence avec moi", qui reconnaît le rôle que l'on peut et doit jouer pour mettre fin à la maladie.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.