Angola: L'Exécutif se concentre sur la recherche scientifique

Luanda — La ministre de l'Enseignement supérieur, de la Science, de la Technologie et de l'Innovation, Maria do Rosário Sambo, souhaite voir le pays avec de meilleurs indicateurs et dans des défis mondiaux en matière de recherche scientifique.

La gouvernante a émis ce souhait au cours de l'atelier sur la participation de l'Angola au Centre international de recherche scientifique de l'Atlantique (Air Center) et au Système mondial d'information sur la biodiversité (GBIF).

Maria Sambo a ajouté que bien que la plate-forme GBIF contienne déjà des données nationales (260 000 espèces terrestres et marines, dont 28% par des institutions angolaises), la participation formelle est désormais effective, bien que toujours en tant que membre associé ou sans le droit de voter.

La ministre espère que ces institutions contribueront à la publication des données, de manière à pouvoir mettre sur la plateforme de nouvelles données sur la biodiversité en Angola.

"Nous avons fait des découvertes et les chercheurs angolais, en partenariat avec d'autres pays, ont le défi d'explorer de nouveaux aspects de la riche biodiversité angolaise", a-t-elle ajouté.

Ces partenariats vont transformer la réalité de la recherche scientifique centrée sur les objectifs de développement durable, de suivi, le suivi et d'évaluation des résultats, en fonction du travail et du dynamisme des collaborateurs.

59 pays GBIF et 38 organisations internationales font parties du CBIF.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.